L’art contemporain du Moyen-Orient entre traditions et nouveaux défis

par Suzanne Drake

Thèse de doctorat en Histoire de l'Art Contemporain

Sous la direction de Évelyne Toussaint.

Soutenue le 10-06-2014

à Pau , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales et humanités (Pau) .


  • Résumé

    Dans les pays du Moyen Orient, nous sommes face à une réalité complexe, qui est encore peu comprise en Europe. Les médias nous dépeignent souvent une société majoritairement islamique fondamentaliste. Cette image, qui pourrait relever d’une représentation tardive du Moyen Orient par l’Occident est empreinte de problématiques d’ordre économique et sociétal. Une analyse précise permet de mettre au jour des singularités nationales et intranationales. Les développements artistiques profitent de ces sources multiples. Pour inclure les artistes du Moyen Orient dans l’histoire de l’art du monde, et comprendre les œuvres d’art contemporain, nous nous sommes servis de plusieurs approches. Outre l’analyse esthétique et la recherche d’influences formelles, il s’agit de comprendre les positions politiques de l'artiste, sa psychologie, son rôle dans la société, mais aussi la place de la religion dans la vie publique, la valeur attribuée à l’art contemporain et sa réception dans la société. Les marchés de l’art sont manifestement mondialisés, les critiques et commissaires d’expositions influencés par les goûts et jugements occidentaux et pour tout compliquer, nombre d’artistes qui se réclament d’un pays du Moyen Orient sont nés et vivent dans un pays occidental. Nous pouvons, en lien avec tous ces paramètres, constater des développements rapides dans le domaine de la production artistique et celui de sa diffusion dans la région. Notre recherche concerne ici à la production artistique actuelle de six pays et/ou peuples de la région: l’Egypte, la Jordanie, la Syrie, le Liban, la Palestine, Israël, et les Kurdes.

  • Titre traduit

    Contemporary art in the Middle East. Traditions and challenges


  • Résumé

    We face complexe realities in the countries of the Middle East and they are still often ignored in Europe. The media usually show us societies which are basically Muslim fundamentalist. This image is a shadow of the late colonialisation of the Middle East and is influenced by our own social and economic problems. The differences between countries, and inside the actual countries, are analysed in order to understand artistic development and to include the artists of the Middle East in the world’s Art history. To understand the contemporary works of artists, we used a variety of approaches. Besides the aesthetic analysis and the research of formal influences, we also regarded the political position of the artist, his or her psychology, his or her role in society, but also the place of religion in public life, the value given to contemporary art inside the society and the way it is perceived. The world art markets are globalised, art critics and curators are however influenced by the tastes and judgements of the West, and to complicate the whole matter, a great number of artists who claim to come from a certain place in the Middle East are actually born somewhere else and live in diaspora. We can, in using all these parameters, see the rapid developments in the production of art and its appreciation in the region. This research aims to scrutinize the actual artistic production of six peoples in the region: Egypt, Jordan, Libanon, Palestine, Israel and the Kurds.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Pau-SCD-Bib. électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.