"Homo Fugiens" via les arts de la fugue : trajectoires du sujet, espaces de fugue. Vers une théorie musicale du sujet.

par Flavie Trey

Thèse de doctorat en Sciences de l'art et esthétique

Sous la direction de Bertrand Rougé et de Isabelle Thomas-Fogiel.

Soutenue le 28-06-2014

à Pau en cotutelle avec l'Université d'Ottawa , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales et humanités (Pau) .


  • Résumé

    L’hypothèse d’une théorie musicale du sujet postule que l’on peut éclairer certaines problématiques de l’existence humaine à la lumière de la fugue musicale, et inversement. A partir du sens technique et musical du «sujet» de fugue, nous opérons dans la première partie une relecture (étymologique, sémantique et historique) de la fugue et du fait musical en lien avec l’émergence de la conscience européenne moderne, au tournant du 16ème siècle. En retour, les enjeux culturels, psychologiques et sociaux de la fugue s’éclairent grâce à l’injonction éthique de faire de sa vie une œuvre d’art - une fugue, dans la vie comme dans l’art. Cette hypothèse, énoncée au terme de la première partie, est explorée dans la troisième partie. La deuxième partie est consacrée à une esthétique comparée des arts de la fugue visant à faire apparaître la transversalité des enjeux et des principes de cette forme particulière. La prégnance de ces manifestations artistiques renforce l’hypothèse selon laquelle la subjectivité de fugue peut fonctionner comme un modèle de compréhension du sujet humain. La troisième partie s’ouvre sur une analyse de la psychopathologie de fugue. Ainsi la description de l’Homo Fugiens, figure anthropologique de l’homme en fugue, s’adosse in fine à une axiologie du sujet : le sujet humain, aux sens psychologique, social et éthique, évolue entre le sens positif (esthétique) de la fugue (œuvre d’un sujet absolu, créateur, en quête de lui-même) et le sens passif (voire pathologique) de la fuite (appauvrissement du sujet, qui peut aller jusqu’à la perte).

  • Titre traduit

    "Homo Fugiens" via the arts of the fugue. Towards a musical theory of the subject.


  • Résumé

    The hypothesis of a musical theory of the subject postulates that the musical fugue partly explains human existence, and conversely. Considering the technical and musical significations of the fugue «subject», in the first part we reassess the musical fugue (through etymology, semantics and history) in its relation to the emergence of modern consciousness in Europe, at the turn of the sixteenth century. On the other hand, what is at stake with the cultural, psychological and social aspects of the fugue can be explained through the ethical injunction of making your life a work of art - a fugue, in life, as in art. This hypothesis emerges at the end of the first part and is directly addressed in the third part. The second part is dedicated to a comparative aesthetics of the arts of the fugue aimed at underlining the transversality of the principles specific to this artform. The omnipresent manifestations of the fugue in art reinforce the idea that the subjectivity of / in the fugue can operate as a model of understanding of the human subject. The third part develops from an analysis of the psychopathology of fugue. Accordingly, we show that the description of the Homo Fugiens (the anthropological figure of « man in (the) fugue ») rests on an axiology of the subject : the human subject, psychological, social and ethical, evolves between the positive (aesthetic) meaning of the fugue (the human subject, absolute, in quest of himself, creating his life) and the passive meaning of fugue-as-flight (ranking from the impoverishment to the loss of the subject, which is the pathology of the fugue).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.