Reconstruction valvulaire aortique : Mise au point d’une prothèse en péricarde autologue prétraitée par un hydrogel de polysaccharide

par Maguette Ba

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur mention Genie biologique et médicale

Sous la direction de Anne Pellé Meddahi et de Emmanuel Lansac.

Le président du jury était Didier Letourneur.

Les rapporteurs étaient Catherine Boisson-Vidal, Fani Anagnostou.


  • Résumé

    Objectifs : Il n’existe pas de valve de remplacement idéale à l’heure actuelle. L’utilisation du péricarde autologue pour confectionner une valve de remplacement dans le même temps opératoire est une alternative intéressante. Le but de cette étude est de mettre au point une nouvelle méthode de préparation des tissus utilisant un gel polysaccahridique et de standardiser les techniques de préparation, de fabrication et d’implantation de la néo-valve péricardique. Méthodes : Au total 18 moutons ont été opérés pour un remplacement valvulaire aortique par autogreffe péricardique traitée par gel de polymère ou glutaraldéhyde dans les conditions physiologiques d’une chirurgie à coeur ouvert sous circulation extra-corporelle. La néo-valve a été implantée au niveau de l’anneau valvulaire natif par 3 hémi-surjets au Prolène 5/0 avec l’utilisation d’instruments dédiés conçus grâce à l’étude ex-vivo. Les moutons survivants sont sacrifiés à un an pour une évaluation histologique de l’implant tissulaire péricardique.Résultats : Le temps moyen de confection de l’autogreffe péricardique est de 15.68 +/- 4.84 mn, pour un temps de CEC moyen de 136.17 +/- 27.46 mn. Le temps de clampage aortique moyen est de 85.61 +/- 12.21mn. Le gradient moyen trans-valvulaire est de 4,1 mmHg. Les valves prétraitées au glutaraldéhyde sont plus massivement calcifiées que celles traitées par le gel de polymère.Conclusion : L’utilisation du péricarde autologue dans la reconstruction valvulaire aortique est une alternative intéressante surtout chez l’enfant et sur les petits anneaux. L’utilisation d’instruments dédiés permet de rendre la fabrication et l’implantation de la néo-valve plus simple et plus reproductible avec des temps de CEC et de clampage raisonnables. Le gel de polymère donne de meilleurs résultats histologiques que le glutaraldéhyde.

  • Titre traduit

    Aortic valve reconstruction : development of an antologous pericardium prothesis pretreated with a polysaccharide hydrogel


  • Résumé

    Objective: Ideal prosthetic heart valve is not available. The use of the patient own pericardium for construction heart valve prosthesis is an interesting alternative and has several potential advantages. The aim of our study is to set up a new method for pericardium preparation with polysaccharide hydrogel and standardize the valve treatment processing and implantation.Méthods: Eighteen sheep underwent aortic valve replacement with autologous pericardium valve traited with polymeric gel or glutaraldéhyde using cardio-pulmonary bypass. The pericardial prosthesis was implanted with a proximal running 5/0 Prolène sutures placed along the aortic annulus and utilization of specially designed instruments. Survival sheep were euthanized after 12 months for histologic evaluation of the pericardial valvular implant.Results: Cardiopulmonary bypass and cross-clamp mean time was 136.17 +/- 27.46 mn and 85.61 +/- 12.21mn respectively. The prosthesis mean time construction was 15.68 +/- 4.84 mn. The mean transvalvular gradient after implantation was 4,1mmHg. The autologous pericardial valves treated with glutaraldehyde tended to show more extensive calcification than pericardial valves treated with polymeric gel.Conclusion: Truly stenless aortic valve replacement using autologous pericardium is feasible with cross clamping time acceptable and technically reliable with the use of specially designed instruments. The use of polymeric gel for treatment of autologous pericardial valve is less aggressive than glutaraldéhyde.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Annexes : Comprend des références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 098
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.