Analyse de la spécificité antigénique des lymphocytes T auto-réactifs chez des patients atteints de la maladie de Vogt-Koyanagi-Harada.

par Sébastien Abad

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Robin Dhote et de Pierre Van der Bruggen.

Soutenue le 20-06-2014

à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Galilée (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (laboratoire) .

Le président du jury était Géraldine Falgarone.

Le jury était composé de Frédéric Adnet, Antoine P. Brézin.

Les rapporteurs étaient Frédéric Batteux, Dominique Monnet.


  • Résumé

    La maladie de Vogt-Koyanagi-Harada (VKH) est une maladie auto-immune touchant les yeux, les méninges et la peau. Les mélanocytes sont des cellules communes aux 4 organes cibles et sont considérés comme la source des auto-antigènes. L'objectif de ce travail est de déterminer la spécificité antigénique de lymphocytes T CD4 potentiellement auto-réactifs obtenus chez des patients VKH. Lors d’expériences préliminaires, nous n’avons pas réussi à isoler de lymphocytes auto-réactifs dans le sang de 2 patients. Dans le cas d’un troisième patient ayant une uvéoméningite non traitée, 107 clones de lymphocytes T dont 90% étaient CD4 +, ont été isolés à partir du liquide cérébrospinal. Chacun d’eux a été testé pour sa capacité à sécréter des cytokines après stimulation avec des cellules présentatrices d'antigènes autologues chargées avec l'une des protéines recombinantes mélanocytaires TRP1, TRP2, tyrosinase, gp100, Melan-A ou KU-MEL-1. Aucun des clones de lymphocytes T n’a été capable de sécréter du TNF-α, de l'IFN-γ, de l’IL-5, ou de l ‘IL-17. Neuf clones secrétaient de l’IL-17 en réponse à une stimulation non spécifique. Contrairement aux données de la littérature, les clones de lymphocytes T CD4 issus du liquide cérébrospinal d'un patient VKH ne reconnaissaient donc pas l’une des six protéines mélanocytaires, suggérant qu’un autre antigène pourrait être impliqué dans le déclenchement de la maladie de VKH.

  • Titre traduit

    Analysis of the antigens targeted by auto-reactive T cells in patients with a Vogt-Koyanagi-Harada disease


  • Résumé

    Vogt-Koyanagi-Harada (VKH) disease is an autoimmune disease affecting the eye, the meninges, theinner ear and the skin. The melanocytes are the cells common to the four affected tissues and areconsidered as the source of self-antigens. Our objective was to identify the antigens targeted bypotentially autoreactive CD4 T lymphocytes obtained from VKH patients. In preliminary experiments,we failed to isolate self-reactive lymphocytes in the blood of two patients. For a third patient with anuntreated uveomeningitidis, we isolated 107 T cell clones from his cerebrospinal fluid. Each of the107 T cell clones, among which ninety percent were CD4+, was tested for its ability to secretecytokines upon contact with autologous presenting cells loaded with either of the followingmelanocytic proteins: TRP1, TRP2, tyrosinase, gp100, Melan-A or KU-MEL-1. None of the 107 Tcell clones was able to specifically secrete TNF- , IFN- , IL-5, or IL-17 upon contact withautologous B cells loaded with the above-mentioned melanocytic proteins. Nine clones were Th17, asthey secreted IL-17 upon non-specific stimulation. Contrary to what would be implied from previousreports, activation of these CD4 T cell clones was not triggered by antigens derived from the sixmelanocytic proteins. This suggests that still undefined self-antigens are involved during the earlyphase of VKH disease.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (153p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 138-141

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 2014 004
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.