Le Ferlo sénégalais : approche géographique de la vulnérabilité des anthroposystèmes sahéliens

par Ababacar Fall

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Frédéric Alexandre.

Le président du jury était Catherine Mering.

Le jury était composé de Jean-Baptiste Ndong, Francis Huguet, Julien Andrieu, Vincent Godard.

Les rapporteurs étaient Luc Descroix.


  • Résumé

    L’anthroposystème pastoral du Ferlo sénégalais évolue dans un milieu historiquement négligé par les politiques agricoles en raison de ses caractéristiques biophysiques particulières, peu favorables à l’agriculture et à une forme de mise en valeur autre que l’élevage extensif, incluant une transhumance. Celui-ci permet d’exploiter des ressources très variables dans l’espace et dans le temps. Cette primauté de l’élevage itinérant est de nos jours de plus en plus contestée par le développement de l’agriculture dans un contexte marqué par l’amélioration des conditions de la pluviosité dans tout le Sahel ouest-africain, de l’épuisement des terres du Bassin aracohidier et de la multiplication des aménagements agricoles au niveau de la vallée du fleuve Sénégal. En combinant l’analyse d’images de télédétection pour la cartographie d’évolution de l’occupation du sol par le couvert végétal, l’étude de la flore et du paysage végétal et l’exploitation d’enquêtes dans les villages et les campements du Ferlo, ce mémoire de thèse tente de cerner la géographie de la vulnérabilité des populations rurales et des écosystèmes qu’elles utilisent. Ainsi les éleveurs et les pasteurs évoluent-ils avec des stratégies d’adaptation quotidienne dans ces milieux du Sénégal intérieur marqués par l’instabilité écologique profonde et par les transformations à l’oeuvre dans la société rurale sénégalaise. Ces changements socio-environnementaux considérables contribuent ainsi à la dynamique des paysages végétaux et par-delà pose la question de la dégradation des écosystèmes.

  • Titre traduit

    Senegalese Ferlo : geographical approach to the vulnerability of sahelian anthroposystems


  • Résumé

    The pastoral anthroposystem of Senegalese Ferlo evolves in an environment historically neglected by agricultural policies because of its characteristics particular biophysics, unfavorable to the agriculture and to the shape of development other than the extensive breeding. This primacy of the itinerant breeding is nowadays more and more disputed by the development of the farming in a context marked by the improvement of the conditions of the rainfall in West-African Sahel, soil depletion in the Groundnut Basin and the multiplication of agricultural development at the valley of the Senegal River. By combining the analysis of remote sensing imagery for mapping land cover changes by the vegetation cover, the study of flora and vegetation landscape and the exploitation of the investigations in villages and camps, this thesis attempts to define the geography of the vulnerability of rural populations and ecosystems which they use. So, pastoralists evolve with daily adaptation strategies in these circles inside Senegal marked by deep ecological instability and by the transformations at work in the Senegalese rural society. These socio-environmental changes contribute to the dynamics of plant landscapes and raise the question of ecosystem degradation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (378 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 332-358

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 063
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.