Communiquer avec un Hub Apple : interfaces versus interférences

par Alain Balseiro

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Yolande Combès et de Pierre Moeglin.

Soutenue le 24-01-2014

à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) .

Le président du jury était Emmanuël Souchier.

Le jury était composé de Éric Bruillard, Laurent Petit.


  • Résumé

    Cette recherche questionne les usages des interfaces graphiques et tactiles d’un hub Apple conduisant à l’interférence de deux espaces de communication: le premier part d’un dispositif WIMP (d’un Mac, de son système d’exploitation Mac OS X et d’une application tierce) et le second d’un dispositif post-WIMP (d’un iPad, de son système iOS et d’une application intégrée au support). La question porte sur les effets de cette interférence sur les pratiques d’usage. La recherche s’appuie en parallèle et de manière complémentaire sur l’analyse écranique et tactile de ce qui est modélisé et prescrit par les médiatisateurs, et sur l’étude de la manière dont des usagers instrumentent ou non ce qui leur est proposé, en usant d’une certaine marge de liberté et créativité. L’articulation de ces deux niveaux conduit à reconsidérer la question de la médiatisation de schèmes organisateurs d’actions, et de leur régulation en termes de normes d’actions communicationnelles aux niveaux industriels, culturels, comme au niveau plus fondamental de la cognition qui en est à l’origine. La dimension communicationnelle de la recherche tient aux enseignements qu’elle tire de la manière dont, au croisement des approches ergonomiques, psychologiques et cognitives, se déploie la dimension relationnelle des échanges et interactions entre différents acteurs.

  • Titre traduit

    Communicating with an Apple Hub : INterfaces versus interferences


  • Résumé

    AThis research calls into question the use of the graphical and the tactile interfaces of an Apple hub, in the sense that this hub leads to interference between two areas of communication. The first starts from a WIMP device (a Mac, its exploitation system Mac OS X, and a third party application). The second starts from a post-WIMP device (an iPad, its iOS system, and a built-in application). The question at issue bears on the effects of this interference on user practices. In parallel and complementary fashion, the research is based on the analysis of the model, both screen and tactile, envisioned and prescribed by the designers of the devices, as well as on an analysis of the manner in which users actually employ in instrumental fashion (or not) what is offered to them, while using a certain margin of freedom and creativity. The articulation of these two levels leads to a reconsideration of the question of how the designers initially conceived organizing patterns (specific schemas) and its regulation in terms of action norms for communication, on the industrial and cultural level, as well as on the more fundamental level of cognition from which they originate.The communicational dimension of the research is concerned with the insights which can be drawn from the manner in which, at the crossroads of ergonomic, psychological and cognitive approaches, a relational dimension develops in the exchanges and interactions of the various actors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (507 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 429-450

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 060
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.