Modélisation multi-agents du transfert de connaissances : réflexions théoriques et application à un pôle de compétitivité

par Emmanuel Labarbe

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Daniel Thiel.

Soutenue le 24-09-2014

à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre d'écononomie de Paris Nord (laboratoire) .

Le président du jury était Damien Besancenot.

Le jury était composé de Jean-Pierre Nadal.

Les rapporteurs étaient Olivier Barb-Brandouy, Philippe Robert-Demontrond.


  • Résumé

    Cette thèse sur travaux, composée de quatre articles, s’intéresse à la dynamique de la diffusion des connaissances entre les acteurs internes d’un pôle de compétitivité français au travers de modélisations multi-agents individu-centrées. Les trois premiers articles constituent un ensemble de réflexions théoriques sur la diffusion inter organisationnelle des connaissances et, comme prolongement, le quatrième article intègre des spécificités d’un pôle de compétitivité. L’article 1 propose une extension dynamique de l’impact de la capacité d’absorption de Sakakibara (2003) et d’Egbetokun et Savin (2012) sur le stock de connaissances d’entreprises partenaires. L’article 2 porte sur des acteurs qui essayent de minimiser le déficit causé par une perception erronée des interactions de deux projets dans lesquels ils investissent régulièrement. Nous avons travaillé sur un grand nombre de décideurs partageant de l’information avec leurs voisins les plus proches. L’article 3 effectue une extension du modèle de l’article 1 en intégrant la mauvaise perception des informations échangées entre acteurs et étudie son impact sur l’accumulation de connaissances. L’article 4, transpose le modèle précédent en y intégrant la notion de confiance et certaines spécificités des pôles de compétitivité.

  • Titre traduit

    Agent based model of knowledge transfer : theoretical considerations and application to a French competitiveness cluster


  • Résumé

    This thesis, consisting of four articles, deals with the dynamics of the diffusion of knowledge among the internal stakeholders of a French competitiveness cluster through multi-agent modeling. The first three articles are a set of theoretical reflections on inter-organizational knowledge sharing and, as an extension of this, the fourth article includes the specifics of a cluster. Article number 1 provides a dynamic extension of the impact of the absorptive capacity of Sakakibara (2003) and Egbetokun and Savin (2012) on the stock of knowledge of partner companies. Article number 2 focuses on players who try to minimize the deficit caused by a misperception of interactions of two projects in which they invest regularly. It analyzes a large number of decision makers sharing information with their closest neighbors. Article number 3 carries out an extension of the model of article number 1 based on article number 2, incorporating misperception of information exchanged between stakeholders and examines its impact on the accumulation of knowledge. The last article transposes the previous model by incorporating the notion of trust and certain specificities of French competitiveness clusters.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.