Les politiques locales de communication au prisme de l’intelligence économique et territoriale : la "créativité" en question

par Jean-Baptiste Le Corf

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Philippe Bouquillion.

Soutenue le 11-12-2014

à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) .

Le président du jury était Vincent Meyer.

Le jury était composé de Pierre Moeglin.

Les rapporteurs étaient Christian Bourret, Franck Cormerais.


  • Résumé

    A l’heure de la mondialisation, les collectivités locales cherchent en permanence à renouveler leur communication politique et leur marketing territorial et à les différencier de celui des territoires concurrents. Dans cette thèse, nous étudions comment les différents modes d’appréhension de la notion de créativité dans les politiques publiques urbaines répondent à ces enjeux. Notre analyse porte sur les projets de « territoires 2.0 » ou de « territoires créatifs », ayant dès leur émergence, étroitement associé des institutions politiques et publiques ainsi que des cercles d’experts. Au regard des dispositifs de communication d’influence facilitant l’incorporation de ces notions dans l’action publique locale, quelles sont les transformations en cours des stratégies de promotion des territoires ? En particulier, comment les modes de relation aux habitants, aux acteurs économiques et aux touristes, qui s’étaient instaurés à la faveur des actions de communication développées à partir des années 1980, se transforment- ils aujourd’hui? L’analyse croisée des discours d’experts et des pratiques locales, recueillies à travers des études documentaires, des observations directes et des entretiens (non directifs et semi-directifs), au sein de plusieurs territoires emblématiques, met en exergue l’apparition d’une offre métropolitaine mise en avant dans les discours de la politique publique locale, témoignant d’une évolution de la communication territoriale vers le marketing territorial.

  • Titre traduit

    Communication local policies through the concept of economic and territorial intelligence : “creativity” at stake


  • Résumé

    AIn the era of globalization, local authorities are permanently looking to renew their political communication and territorial branding and differentiate them from competing territories. This thesis will examine how the different ways to apprehend creativity in urban public policy are answering those challenges. Our analysis relies on « territories 2.0 » or « creative territories » projects, which have closely linked political and public institutions to experts circles since their emergence. Considering the influence communication systems, which provide an easier use of those notions in local public actions, what are the current transformations affecting territorial branding strategies? More precisely, to what extent are the relationships with citizen, economic players and tourists, which have been established thanks to communication strategies developed in the 1980’s, transformed? The crossed analysis of lectures from experts and local practices, collected through documentary studies, direct observations, structured and semi-structured interviews, within several emblematic territories, highlights the emergence of a metropolitan supply promoted through local public policy discourse, which shows an evolution from territorial communication to territorial branding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (644-53 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 597-632

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 030
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.