Bailleurs émergents et financements du développement : le cas de la Chine en Afrique Subsaharienne

par Nama Ouattara

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Azoulay.


  • Résumé

    : Avec la globalisation, le concept de développement a progressivement évolué vers une logique d’ouverture plus ou moins contrôlée sur le monde extérieur et orientée par la libéralisation des échanges économiques, diplomatiques et culturelles. L’évolution des relations internationales marquée par cette stratégie d’ouverture a graduellement induit une transformation de la géopolitique mondiale. De nouvelles puissances économiques émergent et ravivent l’intérêt autour du financement du développement dans les pays à faible revenu. A cet égard, le cas de la Chine, qui ficelle minutieusement ses relations avec les pays africains nous interpelle. Par conséquent, cette thèse porte un regard scientifique sur l’intensification des relations sino-africaines dans un contexte de financement du développement. En partant du cadre théorique relatif au lien entre ouverture et croissance, elle ambitionne de démontrer dans quelle mesure l’expérience réussie de la Chine en matière d’ouverture maitrisée sur le reste du monde peut être un atout pour les économies d’Afrique subsaharienne (ASS). En particulier, notre argumentaire repose sur la base de recherches qualitatives et quantitatives menées sur un échantillon de dix pays d’ASS. Aussi, cette thèse veille à mettre en évidence comment le renforcement de la relation sino-africaine qui se manifeste par un accroissement des échanges commerciaux, des flux d’investissements et des flux d’aide, contribue au financement du développement dans les pays d’ASS.

  • Titre traduit

    Emerging Donors and Financing Development : The Case of China in Sub-Saharan Africa


  • Résumé

    With globalization, the concept of development has gradually evolved into logic of a more or less controlled opening to the outside world, guided by the liberalization of economic, diplomatic and cultural exchanges. The evolution of international relations marked by this opening strategy has gradually induced a transformation of global geopolitics. New economic powers are emerging and reviving an interest around the financing of development in low-income countries. In this regard, the case of China, which is carefully building relations with African countries, challenges us. Therefore, this thesis takes a look at the intensification of Sino-African relations in the context of development finance. Starting from the theoretical framework for the relationship between openness and growth, it aims to demonstrate how the successful experience of China's opening to the rest of the world can be an asset to the economies of sub-Saharan Africa (SSA). In particular, our argument is based on qualitative and quantitative analysis conducted on a sample of ten SSA countries. It also highlights how the strengthening of China-Africa relations, through an increase in trade, investment and aid flows, contributes to the financing of development.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.