L’invention d’une identité régionale : la Bretagne et le livre (1945-2014)

par Mathilde Sempé (Sempé)

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Emmanuel Wallon.

Soutenue le 08-12-2014

à Paris 10 , dans le cadre de École Doctorale de Droit et de Science Politique (Nanterre) .

Le président du jury était Bernard Pudal.

Le jury était composé de Emmanuel Wallon, Bernard Pudal, Romain Pasquier, Gisèle Sapiro, Marine de Lasalle.

Les rapporteurs étaient Romain Pasquier, Gisèle Sapiro.


  • Résumé

    À partir d’une approche socio-historique, la thèse propose une analyse des mécanismes de fabrication d’une politique du livre en Bretagne. En restituant les logiques sociales à l’œuvre dans le processus de naturalisation d’une politique publique de la culture, de la période de la Libération à la période actuelle, l’étude entend retracer les configurations successives de négociations et de luttes – entre les agents de l’Etat et les agents sociaux qui composent l’espace régional (notamment au sein des champs éditorial et politique) – pour le monopole de la définition d’une « identité régionale ». Dans cette perspective, « le livre » constitue un instrument légitime de production et de promotion de perceptions antagonistes de « la culture ». De sorte que le retour sur les conditions sociales et historiques d’émergence d’une catégorie d’intervention publique révèle les usages différenciés du « livre » et les enjeux politiques de « la culture », en les rapportant aux trajectoires individuelles et collectives des agents investis dans l’espace des mouvements sociaux bretons, en fonction d’une conjoncture nationale de prise de conscience régionale et de remise en cause de l’ordre symbolique établi. Il conduit par ailleurs à repérer le travail de représentation politique des institutions régionales consistant à homogénéiser une politique culturelle et le sens public qui en découle. De l’incorporation d’une indignité culturelle au renversement de l’ordonnancement légitime du monde social, l’histoire de la politique du livre en Bretagne met ainsi au jour les rapports de force engagés, avec et contre l’Etat, pour l’institutionnalisation de la région.

  • Titre traduit

    Developing a Regional Identity : Brittany and the book (1945-2014)


  • Résumé

    From a sociohistorical perspective, this thesis analyses the different developments that lead to the creation of a political identity through the use of the book in Brittany (France). By restoring the social logistics at work in the process of institutionalisation of a cultural policy, from the Liberation (1945) up to the present day, this study aims to retrace the path of the successive struggles – between State bodies and local bodies (particularly editors and politics) – in monopolizing the definition of a “regional identity”. In this regard, “the book” constitutes a legitimate instrument in the production and promotion of opposing views of “the culture”. Consequently, looking back on the social and historical conditions of the emergence of a public intervention highlights the different ways the book is used and also the political stakes of “the culture”. That must be put in parallel with both individual and collective paths of the bodies invested in the Breton social movements, which are taking place in a nationwide growth of a regional awareness and challenge of the established symbolic order. It is also necessary also to notice the work of the regional institutions in their political representation in order to homogenize a cultural policy and the public meaning that follows. From the acceptance of a cultural unworthiness to the overhauling of the legitimate order of the social field, the history of the book policy in Brittany highlights the power struggles engaged with and against the State for the institutionalisation of the region.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.