Au nom de la terre : pour une tropologie lumineuse de l’espace eschatologique dans la Commedia

par Alessandro Benucci

Thèse de doctorat en Études romanes

Sous la direction de Claude Cazalé-Bérard.

Soutenue le 08-12-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Silvia Contarini-Hak.

Le jury était composé de Claude Cazalé-Bérard, Silvia Contarini-Hak, Alessandro Vettori, Fabio Zinelli, Johannes Bartuschat.

Les rapporteurs étaient Alessandro Vettori, Fabio Zinelli.


  • Résumé

    Ce travail interprète les deux premières parties de la Divine Comédie de Dante Alighieri (1261-1321) à partir des valeurs symboliques associées par son auteur à la lumière. L’objectif est de démontrer que, grâce à la représentation de multiples phénomènes lumineux dans l’Enfer et dans le Purgatoire, le redressement moral conçu pour le lecteur est comparable à une véritable conversion, un cheminement de l’esprit qui fuit l’erreur (ténèbres) pour se rapprocher par étapes successives du salut (lumière).Dans la première partie, la nécessité pour l’auteur de placer ces deux espaces eschatologiques chrétiens sur terre est mise en relation avec les vicissitudes rencontrées par Dante qui le conduisent à s’interroger sur le destin d’une humanité en perdition. L’égarement de l’âme ayant perdu le bien de l’intellect, de même que son rachat, sont évoqués dans le monde des vivants par la présence du royaume de la damnation éternelle, l’abîme infernal, et d’un espace de pénitence temporaire, une montagne élevée. En traversant ces deux lieux de l’au-delà, le protagoniste échappe à la forêt obscure et s’apprête à atteindre le colle illuminé ; il suggère ainsi au lecteur un modèle de conduite morale à travers l’interprétation symbolique des phénomènes lumineux.Dans la deuxième et dans la troisième partie, l’exemplarité attribuée à la représentation de la lumière se précise à travers l’expérience exceptionnelle du pèlerin, viator dans le monde des morts : dans l’Enfer, la « poétique du feu » met en scène l’évolution d’une conscience en train de constater les conséquences désastreuses d’un usage malsain de l’intellect (ingegno) ; dans le Purgatoire, la « poésie du ciel » relate la libération progressive d’un esprit à qui sont annoncés les signes de son élection au privilège de la grâce.

  • Titre traduit

    In the name of the earth : a tropology of light in the eschatological space of the Commedia


  • Résumé

    This work is an interpretation of the first two parts of The Divine Comedy by Dante Alighieri (1261-1321) from the symbolic meanings associated to light by the author. The objective is to demonstrate that through the representation of multiple light phenomena in Hell and in Purgatory , moral recovery designed for the reader is similar to a true conversion, a journey of the mind fleeing its error (darkness) in order to approach salvation (light) by stages.In the first part, the necessity to place part of the Christian eschatological space on earth is related to Dante’s vicissitudes that make him question the destiny of a humanity in distress. The error of the soul which has lost the good of the intellect, as well as its redemption, are evoked in the world of the living by the presence of the realm of eternal damnation (the infernal abyss) and a space for temporary penance (a high mountain). By crossing those two places of the afterlife, the protagonist escapes the dark forest and prepares to reach the illuminated colle. Thus he suggests a model of moral behavior through a symbolic interpretation of the luminous phenomena.In the second and third parts, the exemplarity attributed to the representation of light is made clear through the exceptional experience of the pilgrim, viator in the world of the dead : in Hell, the "poetics of fire " stages the evolution of consciousness : an awareness of the disastrous consequences of an unhealthy use of the intellect (ingegno) ; in Purgatory , the "poetry of heaven " traces the gradual release of a mind to which the signs of its election to the privilege of grace are revealed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.