L’amiral Thierry d’Argenlieu : la mer, la foi, la France

par Thomas Vaisset

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Philippe Levillain.

Soutenue le 05-12-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec ISP laboratoire UMR 7220 (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse est une biographie de l’amiral Georges Thierry d’Argenlieu (1889-1964), en religion le père Louis de la Trinité de l’ordre des Carmes déchaux.Entré à l’Ecole navale en 1906, il sert d’abord au Maroc où il rencontre Lyautey, puis en Méditerranée pendant la Grande Guerre. À l’issue du conflit, il quitte la Marine pour entrer au Carmel, aboutissement d’un cheminement débuté avant le conflit. Provincial de son ordre en 1932, ce catholique intransigeant, un temps séduit par les thèses de l’Action française, est l’un des principaux artisans du renouveau connu par l’ordre dans l’entre-deux-guerres. Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier lors de la reddition de Cherbourg. Il s’évade et rallie le Royaume-Uni dès la fin juin 1940. De Londres à Dakar et du Gabon à la Nouvelle-Calédonie, il est aux avant-postes de la France Libre. Premier chancelier de l’Ordre de la Libération, ce très proche du général de Gaulle devient un amiral incontournable dans la Marine. En août 1945, il est nommé haut-commissaire de France en Indochine. Son mandat est marqué par l’impossibilité de parvenir à un accord avec Hô Chi Minh et par le déclenchement du conflit. Rappelé en 1947, il renouvelle ses vœux, puis reprend une existence monastique.Fondée entre autres sur les papiers inédits de Georges d’Argenlieu, cette thèse à la croisée de l’histoire navale, religieuse, politique et coloniale, ambitionne de retrouver l’unité d’un homme et l’intransigeance d’une vie. Elle permet d’interroger les rapports politico-militaires, l’acculturation des officiers à la République, la place des chrétiens dans la Cité, mais aussi la vision et les pratiques coloniales de la France de la Libération.

  • Titre traduit

    Admiral Thierry d’Argenlieu : the Sea, Faith and France


  • Résumé

    This dissertation is a biography of French Admiral Georges Thierry d’Argenlieu (1889-1964), whose religious name was Father Louis de la Trinité, of the Order of Discalced Carmelites.After joining the École Navale in 1906, he took part in the campaign in Morocco and served in the Mediterranean during the First World War. After the conflict, he left the Navy and entered the order of the Discalced Carmelite Friars; this was the consequence of a personal evolution that had started before the war. In 1932, he was elected Provincial Superior of the Order. He was one of the main contributors to the renewal of the Order between the wars. He was mobilised in 1939 and captured during the defence of Cherbourg, but he escaped shortly after and joined De Gaulle in London. From London to Dakar and from Gabon to New Caledonia, he held major positions in the Free French Forces. As the first Chancellor of the Order of the Liberation and a close friend of Général De Gaulle, he had a prominent status in the Navy. In August 1945, he was appointed High Commissioner in Indochina. His mandate was marked by the impossibility to reach an agreement with Hô Chi Minh and the beginning of the First Indochina War. He was recalled to France in 1947 and resumed religious life.This dissertation is notably based on Georges d’Argenlieu’s unpublished personal papers; it aims to provide consistency to the itinerary of a complex man who led an uncompromising life. It explores politico-military relations, the role of Christians in secular society, the relations between senior officers and the French Republic as well as the colonial vision and mores of France at the time of the Liberation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.