L’artisanat berbère : permanence des matériaux, symbolisme des formes : étude historique et anthropologique, de l’Antiquité à nos jours

par Loubna Triki

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Charles Guittard.

Le président du jury était Étienne Wolff.

Le jury était composé de Charles Guittard, Étienne Wolff, Dominique Briquel, Michel Christol.

Les rapporteurs étaient Dominique Briquel, Michel Christol.


  • Résumé

    La culture berbère trouve ses origines dans la lointaine protohistorique, elle se voit dans le lien indéfectible à la terre, le sens de la communauté, le rapport au sacré, et l’hospitalité. L’artisanat est aussi l’un des modes d’expression de cette culture traditionnelle. Cet art authentique a longtemps été souvent méprisé tout au moins minorisé, devant une industrialisation très avancée. C’est le temps de faire connaitre à tous les codes d’un savoir-faire ancestral en voie de disparition.L’art berbère est à proprement parler un art abstrait, un art primitif, une pure création de l’esprit guidé par un instinct profond et des traditions sans âge. Cet art reproduit des formes et des techniques qui remontaient à l’âge du bronze, ce que l’histoire et l’anthropologie ont prouvé. À partir des matériaux frustes : pierre, terre, bois… et des gestes ancestraux appris de mères en filles, ces dernières modèlent l’argile, sculptent le cèdre, ou tissent la soie ; les artisanes respectent un langage esthétique codifié séculaire, en utilisant des signes géométriques qui symbolisent les rites de la civilisation. Avec le temps, le sens de ces images a sans doute évolué, mais elles restent un témoignage de permanence berbère.

  • Titre traduit

    The Berber handicraft : longevity of the materials, symbolization of the shapes : anthropological and historical survey from the antiquity till nowadays


  • Résumé

    Berber culture finds its origins in the remote proto-historic, its seen in the unbreakable bond to the earth ,the sense of community, the relationship with the sacred, and hospitality. The craft is also one of the ways of the expression in this traditional culture; this authentic art has long been mistaken and even marginalized in front of a very advanced industrialization. It’s time to inform everybody about all the codes of an endangered ancestral knowledge.The Berber art itself is an abstract art, it is a primitive art, a pure creation of the mind guided by deep instinct and ageless traditions. This reproduces forms and techniques dating back to the Bronze Age, proven by history and anthropology. Starting from the rough materials: stone, clay, wood ... and ancestral gestures learned from mothers to daughters, they shape the clay, sculpts (carve) cedar, or weave silk. The craftswomen/men follow a secular codified aesthetic language using geometric signs witch symbolize the rites of civilization. Over time the meaning of these images has probably changed, but it remains a testament (witness).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.