Francis Ponge : un atelier pratique du "moviment"

par Mami Ayabé

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Jean-Michel Maulpoix.

Soutenue le 23-09-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Dominique Viart.

Le jury était composé de Jean-Michel Maulpoix, Dominique Viart, Benoît Conort, Jean-Marie Gleize.

Les rapporteurs étaient Benoît Conort, Jean-Marie Gleize.


  • Résumé

    Resitué dans le contexte original, L’Écrit Beaubourg, le mot «moviment » s’avère emblématique des pratiques poétiques de Ponge. ll incarne en un seul mot deux éléments fondamentaux 1 le jeu de décalage et de rapprochement des choses différentes, et la matérialité du moyen d’expression. Sous le principe de l’éloge paradoxal, ces caractéristiques permettent la synthèse textuelle des éléments contradictoires, notamment le temps et l’espace, l’abstrait et le concret. Ajouté à cette animation intellectuelle, les textes se meuvent dans leur composition comme un corps organique, en tant que composants fragmentaires de l’œuvre du poète. Dans les écrits sur l’art, Ponge procède également à l’éloge paradoxal en corrélation avec son appréhension de l’art plastique qui transforme l’émotion temporelle et personnelle en matière substantielle et communicative. C’est justement dans ces «poèmes de circonstance>> que se manifestent ses poétiques les plus contradictoires, celle de l’abstraction concrète et concise, et celle de la monumentalité dans le mouvement. Entre l’épaisseur des mots et la surface plane de la page, le poète les met en œuvre particulièrement dans ses journaux poétiques sur les objets d’espace 1 La Fabrique du pré et La Table. Suggérant la forme musicale « moment », et la forme spatiale parallélépipédique par le segment « ment », le « moviment » concrétise la poésie à trois dimensions, qui, à l’instar du Centre Pompidou, conserve la mémoire collective langagière en la renouvelant sans cesse par le biais de l’incitation à la mise en pratique de la parole.

  • Titre traduit

    Francis Ponge : an application workshop of "moviment"


  • Résumé

    Replaced in its original context, L Ecrit Beaubourg, the word “movement” appears to be a symbol of Ponge’s poetical practice. ln one only word it associates two fundamental elements: a play with the divergence and association of various things, and the materialism of the expression mode. On the basis of the paradoxical praise, these characteristics allow the making of a textual synthesis of contradictory elements, in particular of time and space, of the abstract and the concrete. Added to this intellectual vitality, the texts evolve in their composition like an organic body, as fragmentary constituents of Ponge’s work. ln his writings on art, he carries out also the paradoxical praise in accordance with his approach of plastic arts which convert temporal subjective emotions into substantial communicable materials. lt is precisely in his ‘poemes de circonstance’ (occasional poems) that his most contradictory poetics appear: that of concrete concise abstraction and that of monumentality in movement. ln between the thickness of the words and the flat surface of the pages, Ponge makes use of them particularly in his poetic diaries: La Fabrique du pré and La Table. Suggesting the musical form “moment”, and the parallelepiped spatial form by the segment “ment”, “movement” embodies the three-dimensional poetry, which keeps, as the Pompidou Center, the collective memory of words, revitalizing it constantly through the encouragement to practical applications of language.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.