Les aspects politiques et juridiques de l'écrit en Bretagne romaine

par Yann Crouzet

Thèse de doctorat en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Soazick Kerneis.

Soutenue le 09-07-2014

à Paris 10 , dans le cadre de École Doctorale de Droit et de Science Politique (Nanterre) .

Le président du jury était Christophe Archan.

Le jury était composé de Soazick Kerneis, Christophe Archan, Jean Andreau, Emmanuelle Chevreau.

Les rapporteurs étaient Jean Andreau, Emmanuelle Chevreau.


  • Résumé

    Devenue province, la Bretagne romaine connaît une profonde acculturation, modifiant les activités politiques et économiques passées. Parmi les importations, l’écrit constitue une nouveauté s’installant tant comme un outil de communication quotidienne qu’un vecteur du pouvoir. Commun aux diverses provinces de l’Empire, il permet autant d’établir un lien administratif, commercial et culturel avec la capitale romaine, qu’il creuse un fossé entre ceux qui savent la maîtriser, et les autres. Instrument du quotidien des forts romains, l’écrit est le liant indispensable permettant aux légions en place de gérer le territoire. Le monde civil n’est pas en reste. Au-delà de la symbolique, c’est l’ensemble des activités funéraires, alimentaires, économiques ou encore religieuses qui semble avoir été impacté. Tout Breton baigne, à divers degrés, dans cette nouvelle culture de la communication écrite, celle d’une expression durable de la volonté, qu’elle soit individuelle ou commune. Cet acte joue un rôle novateur dans les relations de droit au sein de la Bretagne romaine.

  • Titre traduit

    Political and legal aspects of writing in Roman Britain


  • Résumé

    Since Roman Britain became a province, it experienced a profound acculturation, amending the past political and economical activities. Among the imports, writing is a novelty, that became a tool of daily communication and a vector of power. Shared by various provinces of the Empire, it allows establishing an administrative, and commercial and cultural link with the Roman capital city, as much as widening a gap between those who know how to master it and the others. As the instrument of everyday life in the Roman forts, writing is an essential binder for the legions in place to manage the territory. The civilian world is not outdone. Beyond the symbolism, all funeral, economic, religious or food related activities seem to have been affected. Every Breton is immersed, to various degrees, in this new culture of written communication, that of a long lasting expression of the individual or common willpower. This act plays a pioneering role in the law relationships within Roman Britain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.