Régimes de change, mésalignements et déséquilibres globaux : enjeux et enseignements pour les pays en développement et les pays développés

par Anoh Kodjê Blaise Gnimassoun

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Valérie Mignon.

Soutenue le 24-06-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Umr7235 (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Couharde.

Le jury était composé de Valérie Mignon, Cécile Couharde, Jean-Louis Combes, Gilles Dufrénot, Sophie Brana, Bertrand Candelon.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Combes, Gilles Dufrénot.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d'étudier le lien entre les régimes de change, les mésalignements de change et les déséquilibres globaux. Elle est conduite dans le cadre d'un panel évolutif d'économies allant des pays en développement aux pays développés. Elle couvre trois principaux thèmes. Nous examinons d'abord les mésalignements de change dans la zone CFA et le projet d'union monétaire en Afrique de l'Ouest. Nous étudions ensuite les implications du choix par un pays d'un régime de change sur sa capacité de résilience aux déséquilibres externes. Enfin, nous analysons l'influence des mésalignements de change sur la persistance des déséquilibres globaux, ainsi que les interactions entre les déséquilibres macroéconomiques.Nous montrons que la monnaie ancre (l'euro) joue un rôle prédominant dans l'explication des mésalignements du franc CFA, toute chose égale par ailleurs, y compris les fondamentaux du franc CFA. Sur la base d'une nouvelle méthodologie basée sur la synchronisation des mésalignements que nous proposons, nous mettons en évidence qu'il existe des similarités entre les pays de l'UEMOA, le Ghana, la Gambie et la Sierra Leone dans le cadre d'une union monétaire. En revanche, les cycles ne sont pas suffisamment synchronisés entre ce bloc et le Nigeria qui reste structurellement plus proche des pays de la CEMAC.Concernant les pays d'Afrique subsaharienne, nous montrons que les régimes de change flexibles sont plus efficaces pour limiter déséquilibres externes et pour assurer la soutenabilité externe.Nous montrons que la persistance des déséquilibres de comptes courants est fortement et asymétriquement liés aux mésalignements de change dans les pays développés et que les déséquilibres macroéconomiques interagissent fortement à travers une relation causale.

  • Titre traduit

    Exchange rate regimes, global imbalances and misalignments : issues and lessons for developing countries and developed countries


  • Résumé

    This thesis aims to study the link between exchange rate regimes, exchange rate misalignments and external imbalances. Our research is conducted in the context of an evolving panel of economies ranging from developing countries to developed countries. Our investigation covers three main themes. We first we examine exchange rate misalignments in the CFA zone and the monetary union project in West Africa. We then we study the implications of the choices made by a country concerning exchange rate regimes with regard to their ability to be resilient to external imbalances in sub-Saharan African countries. Finally, we analyze the influence of exchange rate misalignments on the persistence of global imbalances, as well as the interactions between macroeconomic imbalances.We show that the anchor currency (the euro) plays a predominant role in explaining the CFA franc misalignments, all else being equal, including economics fundamentals of the CFA franc. Relying on a new methodology based on synchronization misalignments that we propose, we highlight that there are some similarities between the WAEMU countries, Ghana, Gambia and Sierra Leone. In contrast, the cycles of misalignments are not sufficiently synchronized between this block and Nigeria, which remains structurally closer to the CAEMC countries.With regard to sub-Saharan Africa, we show that the flexible exchange rate regimes are more effective in limiting external imbalances and to ensure external sustainability.We show that the persistence of current account imbalances is strongly and asymmetrically related to exchange rate misalignments in industrialized countries and that the macroeconomic imbalances strongly interact through a causal relationship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.