Penser la traduction : étude immanente de l'oeuvre d'Antoine Berman

par Mahdi Farrokhi

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Jean-René Ladmiral.

Le président du jury était Jean-Yves Masson.

Le jury était composé de Jean-René Ladmiral, Jean-Yves Masson, Jean-Michel Rey, Iégor Reznikoff.

Les rapporteurs étaient Jean-Yves Masson, Jean-Michel Rey.


  • Résumé

    Ce que, logiquement, attend d’un discours traductologique, c’est son utilité pour la pratique de la traduction ; autrement dit, qu’il nous aide à traduire mieux. Mais, celui d’Antoine Berman, objet de la présente recherche, excentrique et singulier, poursuit un objectif plus profond. Ici, la traduction, excédant une simple pratique, tend à devenir une « tâche ». Ayant une appréhension fragmentaire du monde - due à la fragmentation du langage - Antoine Berman voit la traduction comme le seul moyen qui, en surmontant cette fragmentation, fait révéler le « sens su monde ». D’où son engagement dans un « projet » auquel il consacre toute sa vie. Mais la dissimulation par Berman de ce « projet » derrière un discours traductologique, afin de lui assurer une meilleure réalisation, fait que le dévoilement du « projet » devienne le premier objectif de toute rencontre avec sa traductologie. Cela est d’autant plus vrai que derrière ce discours, nous découvrirons un homme « mystique » pour qui la mystification est une prise de position volontaire.

  • Titre traduit

    Thinking translation : immanent study of the work of Antoine Berman


  • Résumé

    What can, logically, be expected from a traductological discourse is its usefulness to the practice of translation. In other words, it helps us to translate better. But the discourse of Antoine Berman, an eccentric and singular one, the subject of this research, pursues a deeper purpose. Here, the translation exceeding a simple practice, tends to become a “task”. Having a fragmentary understanding of the world - result of the fragmentation of the language - Antoine Berman sees the translation as the only way that, by overcoming the fragmentation, makes reveal the “meaning of the world”. Hence, his commitment to a “project” to which he devotes his entire life. But the concealment by Berman this “project” behind a traductological discourse, to ensure him a better fulfillment, makes that the unveiling of the “project” will become the primary goal of any encounter with his “traductology”. This is especially true given that behind this discourse, we will discover a “mystical” man for whom the mystification is a voluntary position.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 01-01-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.