Le tribunal de l’Héliée : justice et Politique dans l’Athènes du VIe au IVe siècles avant J.-C.

par Alexandra Bartzoka

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Le président du jury était Christel Müller.

Le jury était composé de Nikos Birgalias, Marie-Françoise Boussac, Christel Müller, Andréas Helmis, Marcel Piérart.

Les rapporteurs étaient Andréas Helmis, Marcel Piérart.


  • Résumé

    Le tribunal populaire de l’Héliée ne constitue pas seulement une des institutions les plus importantes de la démocratie athénienne ; il reflète la structure même du régime démocratique d’Athènes aux Ve et IVe siècles. Cependant, l’attribution, par certaines sources, de l’origine de l’Héliée aux réformes de Solon et à l’établissement d’un régime censitaire remet en question son caractère d’emblée démocratique et populaire. Le sujet est d’un intérêt particulier, étant donné que chaque année six mille Athéniens, non professionnels, étaient tirés au sort et formaient l’Héliée. Ce fait lui donne une importance politique prépondérante, qui est visible en particulier à partir de la fin du Ve siècle. L’activité judiciaire constitue un élément si important de la vie politique de l’Athénien et connaît une telle augmentation au cours du IVe siècle qu’on a souvent l’impression que le conflit politique se déplace de l’espace de l’Assemblée à l’Héliée. Ces problématiques nous conduisent à saisir la période de la création de l’institution de l’Héliée et le régime auquel elle est liée, puis à éclairer son caractère politique, tant du point de vue de son fonctionnement et des procès qui sont jugés devant ses tribunaux que du rôle de ses tribunaux dans la vie politique d’Athènes. L’étude conjointe des sources littéraires et épigraphiques permet de conclure qu’au-delà du rôle primordial de l’Assemblée du peuple dans la prise des décisions politiques, on trouve une autre institution fondée sur une base populaire qui participe à l’organisation politique de la cité et qui est étroitement liée au développement de la démocratie athénienne.

  • Titre traduit

    The court of Heliaia : justice and Politics in Athens from the sixth to the fourth century B.C.


  • Résumé

    The court of Heliaia is not only one of the most important institutions of Athenian democracy, but also reflects the structure of the democratic constitution of Athens in the fifth and fourth centuries. However, the fact that several sources attribute its origins to the reforms of Solon and the establishment of a timocratic constitution questions its explicit democratic and popular character. The issue is particularly interesting, given that each year six thousand non-professional Athenians are allotted and form the People’s Court. This fact implies that Heliaia is of prominent political significance, especially since the late fifth century. The importance of the judicial activity in the political life of Athenians, as well as its notable increase during the fourth century, were such that we often have the impression that the political conflicts occur not only in the Assembly but also in the People’s Court. Motivated from these issues, we first search for the period of the establishment of the institution of Heliaia and its historical context. Additionally, we aim to clarify its political character from the perspective of its function and trials, as well as from the perspective of its role in the political life of Athens. Indeed, the study of the literary and epigraphic sources allows us to conclude that, beyond the primary role of the Assembly of the People in the political decisions, there is another institution of popular composition involved in the political organization of the city, which is directly linked to the development of Athenian democracy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.