Une lecture postcoloniale de l'oeuvre de l'écrivain sarde Sergio Atzeni

par Ramona Iolanda Onnis

Thèse de doctorat en Études romanes

Sous la direction de Silvia Contarini-Hak.

Soutenue le 05-04-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Jean-Marc Moura.

Le jury était composé de Silvia Contarini-Hak, Jean-Marc Moura, Davide Luglio, Maurizio Virdis, Margherita Marras.

Les rapporteurs étaient Davide Luglio, Maurizio Virdis.


  • Résumé

    Ce travail de recherche propose une lecture de l’œuvre littéraire de l’écrivain sarde Sergio Atzeni selon une perspective postcoloniale. Sergio Atzeni étant une personnalité novatrice dans le panorama littéraire de la Sardaigne contemporaine, nous l’avons choisi du fait que sa production – narrative, poétique et critique – se prête bien à une analyse utilisant les critères des études postcoloniales. Nous avons ainsi développé notre discours autour de trois parties : la première est consacrée à repérer, au sein des Postcolonial Studies, une série de concepts-clés qui nous ont paru les plus pertinents pour notre étude. Ces thèmes sont repris et explorés lors de la deuxième partie, qui constitue le centre de notre travail et qui porte sur une étude approfondie de la postcolonialité thématique de notre auteur. Notre but a été de montrer qu’un certain nombre de questions et de motifs qu’Atzeni aborde dans ses textes littéraires et critiques sont éclairés par une lecture de type postcolonial. La troisième et dernière partie porte sur la traduction, Atzeni ayant été également un traducteur. Nous nous sommes penchée sur la conception de l’écriture de l’auteur, avant même d’examiner sa position traductive. Après ces réflexions initiales d’ordre théorique, nous avons analysé un premier cas de traduction : celui du roman Texaco, de Patrick Chamoiseau, qu’Atzeni a traduit en 1994. Notre travail de recherche se termine par une analyse des traductions françaises des ouvrages d’Atzeni.

  • Titre traduit

    A postcolonial reading of the literary work of the Sardinian writer Sergio Atzeni


  • Résumé

    Our research tries to read the literary work of the Sardinian writer Sergio Atzeni according to a postcolonial perspective. Sergio Atzeni was a pioneer personality in the panorama of Sardinian contemporary literature and we have chosen him because his narrative, poetic and critical work can be analyzed following the approach of the Postcolonial Studies movement. Our study is divided into 3 parts: the first one aims at analysing in the Postcolonial Studies a series of questions appearing relevant for our research. We can mention some topics, such as opposition to dominant power, the concept of Subalternity, Transnationalism, Hybridity, Migration, female representations, and many others. These topics have been examined in the second part, which is the core of our research, dedicated to an extensive study of Atzeni’s thematic Postcoloniality. Our purpose was to show that some questions Atzeni talks about in his literary and critical works lend itself to a Postcolonial reading. The third and last part of our thesis focuses on translation, as Atzeni was also a translator. We looked into his linguistic conceptions, before analyzing his thought concerning his translation activity. After these theoretical considerations, we have analyzed a first translation case, that of Texaco, Patrick Chamoiseau’s novel, translated by Atzeni in 1994. The last part of our research focuses on Atzeni’s French translations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.