Traduire le Livre de Jonas : de Lefèvre d’Étaples à la version révisée des pasteurs et professeurs de Genève (1530-1588)

par Marie-France Monge-Strauss

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marie-Christine Gomez-Géraud.

Le président du jury était Véronique Ferrer.

Les rapporteurs étaient Véronique Ferrer, Olivier Millet.


  • Résumé

    Nous confrontons treize traductions du Livre de Jonas dans les Bibles imprimées en français entre 1530, première édition complète de la Bible de Lefèvre d’Étaples et 1588, la version révisée de Genève, qui nous ont paru significatives par leur influence, leur diffusion, ou leur originalité. Après un bref rappel des enjeux de la traduction biblique au XVIe siècle et de l’importance et de la signification du Livre de Jonas, suivi de la présentation du corpus, nous faisons l’analyse comparée de ces différentes versions selon une double voie : la comparaison des éditions entre elles (texte et paratexte), et leur confrontation au texte hébreu de référence – en effet, malgré la présence de deux éditions traduites de la Vulgate, nous avons estimé notre corpus suffisamment homogène, Jérôme ayant été lui-même à la recherche de l’hebraïca veritas. Nous avons cependant complété notre commentaire dans les cas problématiques en prenant en compte la Vulgate et cinq versions latines dues aux auteurs du corpus ou à leurs contemporains. L’analyse s’articule 1) autour des items : pertinence, fidélité et qualité littéraire des traductions ; 2) autour des auteurs : influence réciproque, singularité, « famille » catholique ou réformée. L’aboutissement de cette recherche s’ouvre sur la question du rapport entre le monde humaniste et la culture juive.

  • Titre traduit

    Translation of the Book of Jonas : from Lefevre d’Etaples to the revised version of the Geneva’s pastors and professors (1530-1588)


  • Résumé

    Thirteen translations of the Book of Jonah in Bibles printed in the french language between 1530 (first complete edition of Lefevre d’Etaples) and 1588 (revised version from Geneva), are chosen on the basis of their influence, widespread or originality, and then are compared to each others. In first, we briefly summarize the challenge and issue of the bible translation during the XVIth century, together with the significance of the Book of Jonah. Second, translations are compared in a double manner: between them (text and paratext), and against the Hebrew original version (despite two Vulgate translations, we think our author’s corpus is homogeneous enough, since Hieronimus himself looked for the hebraïca veritas). However, in some cases, the Vulgate was use to enrich our commentary, together with five Latin versions written by some authors of the corpus or contemporaneous editors. The analysis is based on 1) items: relevance, reliability and proper quality of translation, and 2) the authors and their reciprocal influence, peculiarity, or belonging to Catholic or Reformed families. Finally, the work opens the debate on the relationship between the humanist world and the jewish culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (614 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.568-581. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T14PA10030
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.