Fermetures et porosités dans les territoires urbains à Fort-de-France (Martinique) et Port of Spain (Trinidad et Tobago)

par Mélanie Gidel

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Alain Musset.

Le président du jury était Sylvy Jaglin.

Le jury était composé de Alain Musset, Sylvy Jaglin, Claire Hancock, Jean-Luc Piermay, Christine Chivallon.

Les rapporteurs étaient Claire Hancock, Jean-Luc Piermay.


  • Résumé

    Cette recherche s’inscrit dans le cadre des études sur la fragmentation urbaine. Elle privilégie les notions de fermeture et de porosité pour confronter les dynamiques territoriales à l’œuvre dans deux villes caribéennes aux caractéristiques longtemps similaires : Fort-de-France, dans le département de la Martinique, et Port of Spain, capitale de la République de Trinidad et Tobago. Les fermetures délimitent et séparent, mais elles se définissent aussi par leur degré de porosité et par les mises en relation qu’elles organisent, ce que la thèse tente de souligner, d’abord, sous l’angle des paysages urbains. Quoique souvent adossées à des divisions anciennes, héritées de la ville coloniale, les fermetures se déploient sous des formes nouvelles qui sont envisagées par les pouvoirs publics, à Fort-de-France, comme une menace pour la cohésion urbaine. Cette analyse n’est pas partagée à Port of Spain où l’échelle nationale prime sur l’échelle de la ville dans les logiques gestionnaires. La thèse s’appuie notamment sur les résultats de deux enquêtes de terrain pour mieux comprendre le jeu de ces délicates articulations et désarticulations d’échelles, qui nourrissent les phénomènes de fermeture dans la ville. La première enquête met en évidence les trajectoires divergentes de deux quartiers situés sur les marges sociales et spatiales des deux villes, Volga Plage et Sea Lots, dans un contexte de redéfinition des limites entre ville, mer et port. La seconde enquête, réalisée auprès de 228 écoliers, permet de confronter les modalités de gestion par le haut des fermetures dans la ville aux pratiques et aux aspirations des habitants.

  • Titre traduit

    Urban barriers and porosities in Fort-de-France (Martinique) and Port of Spain (Trinidad and Tobago)


  • Résumé

    This research falls within the scope of urban fragmentation studies. It focuses on the notions of barriers and porosities to confront urban change patterns in two Caribbean cities that used to have similar characteristics: Fort-de-France, in the French oversea department of Martinique, and Port of Spain, capital city of Trinidad and Tobago. Barriers delineate and separate, but they are also defined by their level of porousness and by the links that they organize, as this research intends to show, by first studying urban landscapes. Although barriers often stem from former divisions inherited from the colonial city, they manifest themselves in new forms which are regarded as a threat to urban cohesion by local authorities in Fort-de-France. This analysis is not shared by authorities in Port of Spain where the national scale dominates the scale of the city in terms of urban management. This thesis is mainly based on the results of two field studies that highlight the interplay of subtle articulations and disarticulation of scales, which may hinder or support the production of barriers in the city. The first survey examines the divergent prospects faced by two neighborhoods located on the social and spatial margins of both cities, Volga Plage and Sea Lots, in the context of redefining boundaries between the city, the sea and the port. The second survey, conducted with 228 school children, leads to question ongoing interactions between official responses to urban barriers and the inhabitants’ spatial practices and aspirations.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.