Sociogénétique de la dollarisation : l’institution monétaire de la société canadienne, 1654 –1871

par Brice De La Croix (La Croix (de))

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Caillé.

Soutenue le 27-01-2014

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .

Le président du jury était François Vatin.

Le jury était composé de Alain Caillé, François Vatin, Jérôme Blanc, Bruno Théret.

Les rapporteurs étaient Jérôme Blanc, Bruno Théret.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux forces sociales qui président à la structuration des systèmes monétaires nationaux. À travers l’exemple de l’histoire monétaire et financière coloniale canadienne (1654-1871) il s’agit de comprendre la mécanique et la logique de l’uniformisation des pratiques monétaires de compte et de paiement sur un territoire donné, en particulier suite à l’immixtion et à la circulation d’une monnaie allogène - dollarisation -. Durant cette période on assiste à un « basculement comptable » de la socio-économie coloniale au profit d’une unité de compte privée et d’origine allogène, le dollar. Cette victoire du « privé » contre le « public » procède de la formation d’un puissant consensus sur la monnaie, qui s’apparente à une énergie sociale endogène dont il s’agit de faire la sociologie historique dynamique. Bâtissant sur l’acquis institutionnaliste nous nous concentrons sur les processus d’adhésion et de luttes sociales. Avec les outils offerts par la sociologie interdépendantiste de Norbert Elias nous proposons de penser la genèse historique des monnaies à partir de « régimes d’interdépendances » interne et externe au système monétaire. Enfn nous nous intéressons à la dimension qualitative de ce processus en regardant le rôle des sphères d’échanges, des conversions et des interfaces dans la circulation des monnaies.

  • Titre traduit

    A sociogenetic approach of dollarization : the monetary institution process of Canadian society, 1654 - 1871


  • Résumé

    This work focuses on social forces that govern national monetary systems structuring process. Using the example of the Canadian monetary history (1654-1871) it is to understand the standardization of monetary practices of account and payment in a given area, especially following the penetration and circulation of a foreign currency - dollarization -. During this period an « accounting switch » occured which saw a private and foreign unit of account - the dollar - replacing the official sterling english system. This movement proceeds from the formation of a strong private consensus on money which we assimilate to an endogenous social energy. We then build on recent institutional approach of money to make a dynamic historical sociology analysis of Canadian monetary history, focusing on social conflicts and collective trust building. Using Norbert Elias genetic and dynamic sociology we think the national monetary system building in terms of internal and external interdependances. We finally point out the importance of conversions and interfaces behind monetary circulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.