Le corps organisé, entre contrôle et débordement : Le cas des professions intellectuelles

par Emilie Reinhold

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Isabelle Huault.

Soutenue le 08-12-2014

à Paris 9 , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Très peu d'études ont analysé comment le travail intellectuel affecte notre incorporation (embodiment). Mon cas, une intervention de danse dans une banque faisant participer les salariés, est une occasion inédite d'étudier les corps en action. Lors de leur travail avec les artistes, les salariés se tenaient sur un seuil, hésitant entre une attitude professionnelle ou plus personnelle. Des observations, des entretiens sur le corps et une analyse de leurs gestes s'appuyant sur des données visuelles (photographies, vidéo) donnent une description complète de leur incorporation dans cette situation de non-routine. Les corps restent souvent dans la retenue, la fermeture et la distance, mais certains d'entre eux s'ouvrent au jeu, proposant parfois des gestes rares, voire risqués. Mes résultats suggèrent que les frontières du corps sont plus instables qu'on ne le croit, l'expérimentation artistique étant un moyen de comprendre "ce que peut un corps" au travail. Le jeu corporel (embodied play) n'est pas seulement une expérience individuelle ; il est aussi un moyen de critiquer les normes corporelles existant au sein d'une organisation. Certaines manières de s'incarner proposent ainsi une sortie hors de l'organisation, ce qui se matérialise par une non-organisation du corps.

  • Titre traduit

    Control and Emancipation in the Embodiment Process : The case of intellectual professions


  • Résumé

    As only very few studies have investigated how intellectual (and hence mainly digital) work affects our embodiment, my case, a dance intervention in a bank involving employees, was a good way to study bodies in action. During their work with the artist, employees were standing on the boundary between work and leisure, hesitating between professional and personal embodiment. Observations, interviews and an analysis of their gestures relying on various visual data give a complete description of their embodiment process in this specific moment. On the one hand, bodies remain very constrained, distant and closed, but on the other hand, some employees open up to play, displaying rare and sometimes risky gestures. My findings suggest that the body’s boundaries are much more unstable than we think and that artistic experimentation is one way to understand what a body can do at work. Embodied play is not only an individual experience; it also has the potential to criticize dominating bodily norms existing in an organisation. Alternative embodiments thus propose a way out of organisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 09 mars 2016

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.