Tragique et comique dans la psychanalyse : questions de poétique

par Evangelia Tsoni

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Pierre Naveau et de Gérard Miller.


  • Résumé

    “Life is not tragic, it is comic and it is nevertheless rather curious that Freud should have found nothing better than to designate by the Oedipus complex, namely, by a tragedy, what is at stake in the affair”, remarks Lacan in the very last years of his Seminar, pointing out hermetically that “what is important in the sexual, is the comic”. It is this phrase that we place at the heart of our work – an attempt to elucidate the passage that Lacan proposes, from the tragic register, prevalent in Freud, to another register that is close enough to writing and the comic scene. Our intention is thus to question the ties of poetics and psychoanalysis. It is common knowledge that psychoanalysis comes into being through a technique of ancient tragedy, catharsis, and is founded on the complexes incarnated by Oedipus the tragic hero. According to the freudian guidelines, psychoanalysis develops with the contribution of processes enacted in the theater, and in the shade of the dramatic dimension of the human scene: the other scene of fantasy, love and death. For his part Lacan explains that the analyst places at the core of his discourse the symbol par excellence of ancient comedy, namely the phallus. He establishes the ethics of act and desire, distinctive characteristics of a tragic heroine, enriching them in the end with the ethics of ‘speaking-well’, which includes the laughter of the saint and the gay sçavoir. And yet one cannot help remembering that psychoanalysis implies from birth the advent of poetics: it refers to a work of writing and focuses on the literary quality of words and the theatrical appearance of the symptoms of the neurotic – this “private theater of the hysteric”, “the indubitable poet”, according to the Father of psychoanalysis.


  • Résumé

    "La vie n'est pas tragique, elle est comique et c'est pourtant assez curieux que Freud n'ait rien trouvé de mieux que de désigner du complexe d’Œdipe , c'est-à-dire d'une tragédie, ce dont il s'agissait dans l'affaire", remarque Lacan au cours des toutes dernières années de son Séminaire [le séminaire de Lacan] en expliquant hermétiquement que "ce qui dans le sexuel importe, c'est le comique". C'est cette phrase qu'on place au cœur de notre travail, essayant de cerner le passage que Lacan propose du registre tragique, prévalent chez Freud, à un autre registre assez proche de l'écriture et de la scène comique. Nous avons ainsi l'intention de questionner les liens de la poétique et de la psychanalyse. C'est bien connu que la psychanalyse naît d'une méthode tragique, la catharsis, et se fonde sur des complexes incarnés par Œdipe le tragique. Selon les directives freudiennes, elle se développe avec le concours de processus mis en actes au théâtre et à l'ombre de la dimension dramatique de la scène humaine : l'autre scène du fantasme, l'amour et la mort. Lacan explique pour sa part que l'analyste met au cœur de son discours le symbole par excellence de la comédie antique, c'est-à-dire le phallus. Il met en œuvre une éthique de l'acte et du désir caractéristique d'une héroïne tragique qu'il va enrichir qu'il va enrichir à la fin par l'éthique du bien-dire dont le "rire du saint" et le "gay sçavoir" font partie. Or, rappelons que la psychanalyse implique dès sa naissance l'avènement d'une poétique : elle ramène à un travail d'écriture et reporte toute son attention sur la qualité littéraire des mots et sur la prestation théâtrale des symptômes du névrosé - ce "théâtre privé de l'hystérique", "de cet indiscutable poète", selon le père la psychanalyse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (564 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 542-564

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3652
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.