Figement et prédication en arabe et en français : études linguistiques et psycholinguistiques

par Sameh Yaiche

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Dominique Bassano et de Salah Mejri.

Soutenue le 18-12-2014

à Paris 8 en cotutelle avec l'Université de Sfax. Faculté des lettres et sciences humaines , dans le cadre de École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Structure formelle du langage (équipe de recherche) .

Le président du jury était Mohamed Bouattour.

Le jury était composé de Dominique Bassano, Salah Mejri, Michèle Kail.

Les rapporteurs étaient Heather Hilton, Jacqueline Bacha.


  • Résumé

    Les unités phraséologiques représentent actuellement un objet d’étude commun à de nombreuses disciplines en science du langage. C’est dans ce cadre que s’inscrivent les travaux exposés dans la présente thèse. Adoptant une optique pluridisciplinaire alliant linguistique et psycholinguistique et impliquant l’approche comparative interlangue, nous étudions un phénomène linguistique complexe, le figement, en français et arabe dialectal tunisien. Nous proposons, en premier lieu, une description des expressions figées dans les deux langues mises en contraste, en repérant la typologie et le fonctionnement morphosyntaxique, lexical et sémantique de ces séquences. Notre attention se porte essentiellement sur les deux notions importantes dans l’étude du figement: la scalarité et l’iconicité. La méthodologie et les résultats d’une étude psycholinguistique et expérimentale réalisée auprès d’adultes francophones natifs et non natifs (des arabophones tunisiens apprenant le français L2) sont, en second lieu, exposés. L’intérêt est de déterminer si les facteurs linguistiques, degré de figement et iconicité, facilitent le traitement du langage figé au cours d’une tâche de mémorisation impliquant l’encodage et la reconnaissance des séquences figées du français. Une troisième expérience consiste en un test de familiarité qui examine l’effet des facteurs linguistiques, la scalarité et l’iconicité, ainsi que personnels, l’âge et le sexe, sur la connaissance des expressions figées du dialectal tunisien par des locuteurs arabophones natifs. Ces recherches psycholinguistiques, portant sur une population d’adultes, sont suivies d’une étude exploratoire sur l’émergence des expressions figées ou semi-figées chez les enfants. Ce travail suit la double problématique de l’émergence et de la comparaison interlangue. Nous comparons les productions de deux enfants: un enfant arabe tunisien et un enfant français.

  • Titre traduit

    Fixedness and predication in Arabic and French : linguistic and psycholinguistic studies


  • Résumé

    The phraseological units currently represent a common object of study in many disciplines in language science. It is in this context that we present our work in this thesis. Adopting a multidisciplinary approach combining linguistic and psycholinguistic involving comparative cross-language approach, our goal is to study a complex linguistic phenomenon, the fixation, in French and Tunisian Arabic dialect. We propose, first, to contrast the fixed expressions in both languages by identifying the type and the morphosyntactic, lexical and semantic operation of these sequences. Our interest will focus on two important concepts in the study of the fixed sequences: scalarity and iconicity. The methodology and results of a psycholinguistic and experimental study among native and non-native francophone adults (Tunisian Arabic speakers learning French as second language) will be then exposed. Our aim is to determine whether language factors, scalarity and iconicity, facilitate the processing of fixed expressions during a memorization task involving the encoding and recognition of French frozen sequences. A third experiment is a test of familiarity that examines the effect of linguistic factors, scalarity and iconicity as well as personal factors such as; age and sex, on the knowledge of Tunisian dialect frozen sequences by Arabic native speakers. This psycholinguistic work carried on an adult population is followed by an exploratory study on the emergence of fixed and semi-fixed expressions in children communication. This work follows the dual problem of emergence and cross-language comparison. We compare the productions of two children: a Tunisian Arab child and a French child.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.