Les impacts des Tics dans la formation aux métiers de l'information en Afrique de l'Ouest

par Doudou Sall Gaye

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Madjid Ihadjadene.

Soutenue le 15-12-2014

à Paris 8 , dans le cadre de École Doctorale cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Laboratoire paragraphe (équipe de recherche) .

Le président du jury était Manuel Zacklad.

Le jury était composé de Madjid Ihadjadene, Khaldoun Zreik, Fabrice Papy.

Les rapporteurs étaient Olivier Sagna.


  • Résumé

    Ce travail de recherche repose sur l’hypothèse selon laquelle les TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation), Internet et d’autres développements de systèmes d’information, modifient fondamentalement et en profondeur, l’approche du contexte du management des archives et de la documentation en Afrique. Notre étude porte sur le développement en cours des technologies de l'information en général et sur l’usage des TICE en particulier dans l’enseignement supérieur africain tout en mettant l'emphase sur les dispositifs sénégalais mis en œuvre à l'EBAD (École de bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes de Dakar, Sénégal) et leur réception chez les professionnels africains. Un tel bouleversement numérique implique nécessairement de nouvelles méthodologies pensées pour l' « action informationnelle », les pratiques à distance, et de nouveaux savoir-faire dans le traitement, la gestion, la recherche et la diffusion de l’information. C'est pourquoi les professionnels africains de l’information-documentation sont conduits aujourd’hui à s’impliquer et à s'adapter dans un nouveau rôle de médiateurs de l’information, qui suppose l’acquisition et la maîtrise de nouvelles compétences éducatives, informationnelles, documentaires et sociotechniques. Rôle des professionnels africains d’autant plus indispensable que la majeure partie de nos concitoyens sont analphabètes, à plus de 60%, notamment dans les langues où les ressources du Nord sont écrites.Or, il est admis que ces compétences ne peuvent être acquises que par la formation, et c’est la raison pour laquelle nous nous sommes fixé comme objectifs, à travers nos trois études empiriques, de dresser dans un premier temps l’état des lieux de la formation dans les LIS africaines, puis en interrogeant des professionnels de l'information, d’analyser leurs pratiques et leurs usages de l'information et des dispositifs de formation à distance, leurs besoins propres en formation et enfin nous esquissons les bases d’une réflexion prospective sur les perspectives d’avenir des métiers de l'information documentation en Afrique, dans des environnements complexes et en perpétuel mouvement.

  • Titre traduit

    The Impacts of ICTs in training for information careers in West Africa


  • Résumé

    This research work is based upon the assumption that the ICTEs (Information and Communication Technologies for Education), Internet and other Information systems developments bring about a deep and fundamental change to the approach of the overall context of archive and documentation management in Africa. Our survey concerns the current development of information technologies in general and particularly the use of ICTEs in higher education in Africa, focussing on the mechanisms implemented at the School for Librarians in Dakar, Senegal, “EBAD” (École des bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes de Dakar) and the way they are received by the African specialists. Such a significant digital upheaval necessarily implies new methodologies devised for “informational activities”, remote work and new know-hows in the processing, management, research and sharing of information. For that reason, African information and documentation specialists are now led to get involved and adapt to their new role of information mediators, which implies that they acquire and master new educational, informational, documentary and sociotechnical capabilities.This new role of African specialists is all the more necessary as the vast majority of our fellow citizens are illiterate (more than 60%, particularly in languages used by northern countries for the exchange of cultural resources and information).Now these capabilities can admittedly be acquired only by training; this is why we have set our goals through our three empirical studies: firstly, to review the current state of training in the African LIS, secondly by asking the specialists questions, to assess their practice of information and distance learning methods and to identify their own training needs. Thirdly, we are laying the base for the reflection on future prospects of jobs in the field of information / documentation in Africa, in complex and ever-changing environments.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.