Analyse phonologique et métrique des glides et diphtongues en portugais brésilien.

par Vanessa Meireles de Oliveira Silva

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michela Russo et de Jean-Louis Aroui.

Soutenue le 01-12-2014

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Structure formelle du langage (équipe de recherche) .

Le président du jury était Silvia Figueiredo Brandão.

Le jury était composé de Michela Russo, Jean-Louis Aroui, Myriam Benarroch, Manuel Jobert.

Les rapporteurs étaient Iona Chitoran.


  • Résumé

    Le but principal de cette analyse est de déterminer si les glides, et par conséquent, les diphtongues, ont ou non un caractère phonologique en portugais brésilien. Nous partirons des analyses qui ont déjà été réalisées dans différents cadres théoriques : Câmara Jr. (1970), dans un cadre structuraliste, Mateus (1982 [1975]) dans la théorie générative linéaire, Silva (1992), Bisol (1989, 1999) et Mateus & D’Andrade (2000) dans la théorie autosegmentale, et deux analyses plus récentes dans le cadre de la théorie de l’optimalité (Martins, 2011, Simioni, 2011), en relevant les avantages et les inconvénients de ces différentes approches, ainsi que les problèmes non encore résolus. Enfin, nous allons proposer, à notre tour, une analyse à la lumière d’un autre cadre théorique pour expliquer la variation entre hiatus et diphtongues, et en conséquence le statut phonologique du glide en portugais : la phonologie « CVCV » ou « strict CV » (Lowenstamm, 1996, Scheer, 2004). Un cadre phonologique sans constituants comme celui-ci permet d’éliminer un des grands problèmes présents dans les autres analyses : celui de savoir si le glide appartient à une attaque, à un noyau branchant ou à une coda. Ce cadre permet de rendre compte d’une façon plus appropriée des contradictions et des problèmes observés dans le traitement des glides et diphtongues en portugais, notamment leur contraintes phonotactiques et leur interaction avec l’accent de mot dans la langue.

  • Titre traduit

    A phonological and metrical analysis of glides and diphthongs in Brazilian Portuguese


  • Résumé

    The main purpose of this analysis is to determine whether the glides, and therefore, the diphthongs, have or not phonological character in Brazilian Portuguese. We will start from the analyzes that have been conducted in different theoretical frameworks: Câmara Jr. (1970), in a structuralist framework, Mateus (1982 [1975]) in the linear generative theory, Silva (1992), Bisol (1989, 1999) and Mateus & D'Andrade (2000) in the autosegmental theory, and two recent analyzes in the context of the theory of optimality (Martins, 2011 Simioni, 2011), noting the advantages and disadvantages of these different approaches and the unsolved problems. Finally, we propose, in our turn, an analysis in the light of another theoretical framework to explain the variation between hiatus and diphthongs, and therefore the status of phonological glide in Portuguese: the phonology "CVCV" or "strict CV" (Lowenstamm, 1996, Scheer, 2004). A phonological framework without constituents as such eliminates one of the major problems found in other analyzes: to know whether the glide belongs to an onset, a complex nucleus or a coda. It allows us to account more appropriately for contradictions and problems observed in the treatment of glides and diphthongs in Portuguese, including their phonotactic constraints and their interaction with the stress word in the language.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.