Régulation hormonale de la sécretion d'endolymphe : Implications dans la maladie de Menière

par Jérôme Nevoux

Thèse de doctorat en Physiologie et Physiopathologie

Sous la direction de Evelyne Ferrary et de Marc Lombes.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    La maladie de Ménière est une pathologie fréquente et invalidante associant vertiges, surdité et acouphènes, évoluant par crises déclenchées par le stress. Une dilatation du compartiment endolymphatique de l'oreille interne, appelée hydrops endolymphatique, y est associée. L'endolymphe, liquide de l'oreille interne d'une composition originale (riche en k+), doit être finement régulée pour permettre un fonctionnement normal de l'oreille. L'objectif de cette thèse était de mieux comprendre la régulation de la composition et du volume de l'endolymphe par les hormones du stress et d'envisager de nouvelles thérapeutiques de la maladie de Ménière. La régulation de la sécrétion de k+ par les hormones de stress (catecholamines et AVP) a été étudiée dans un modèle cellulaire de cellules sécrétrices d'endolymphe, les cellules ec5v issues du vestibule de souris transgéniques. Nous avons démontre que ces hormones stimulent la secretion de k+ et pourraient donc jouer un role dans le déclenchement d'une crise de la maladie de Ménière. Le transport de l'eau et l'expression des aquaporines (aqp) ont été étudiés en réponse aux glucocorticoïdes dans les cellules ec5v, les cellules d'utricule humain et chez la souris. Nous avons démontre que la dexamethasone stimule l'expression de l'aqp3 dans ces trois modèles, par un mécanisme transcriptionnel via le récepteur des glucocorticoïdes. La dexamethasone stimule le transport vectoriel d'eau du pole apical vers le pole basolateral dans les cellules ec5v. Nous proposons que les glucocorticoïdes puissent être utilises en thérapeutique en augmentant la réabsorption d'eau et ainsi diminuer la pression exercée sur les cils des cellules sensorielles.


  • Résumé

    The Menière's disease is a frequent and incapacitating pathology associating vertigo, deafness and tinnitus, characterized by crisis triggered by stress. This is associated with a dilation of the endolymphatic compartment of the inner ear, so-called endolymphatic hydrops. The original composition of the endolymph (rich in k+), an inner ear liquid, has to be tightly regulated to insure the proper ear function. The aim of this thesis was to better characterize the regulation of the endolymph composition and volume by the stress hormones and to envision new therapeutic strategies for the menière's disease. The regulation of the k+ secretion by the stress hormones (catecholamines and avp) was studied in the endolymph secreting cells, the ec5v cells originating from transgenic mouse vestibule. We demonstrated that these hormones stimulate k+ secretion and could play a prominent role in triggering crisis of the menière's disease. The water transport and aquaporins (aqp) expression were studied under glucocorticoids stimulation in ec5v cells, in human utricular cells and in mice. We demonstrated that dexamethasone stimulate the aqp3 expression in these models, via a glucocorticoid receptor-mediated transcriptional mechanism. Dexamethasone stimulates the vectorial water transport from apical to basolateral side of vestibular ec5v cells. We proposed that glucocorticoids could be used as a therapeutic option to enhance water reabsorption and thus decrease the pressure applied onto neurosensorial cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 p.)
  • Annexes : 679 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.