Etude de l'hémostase dans les néoplasies myeloprolifératives (MPN)

par Lamia Lamrani

Thèse de doctorat en Pathologie cardio-vasculaire

Sous la direction de Martine Jandrot-Perrus.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les néoplasies myéloprolifératives (MPN) Ph-négatifs sont des anomalies clonales des cellules souches hématopoïétiques provoquant une prolifération massive de cellules sanguines et plusieurs manifestations cliniques: la Polyglobulie de Vaquez (PV) et la Thrombocytémie essentielle (TE) affectent respectivement les lignées érythrocytaire et mégacaryocytaire ; la myélofibrose primitive consiste en un enrichissement de la moelle osseuse en collagène. Des troubles de l'hémostase ont été rapportés avec en particulier des risques de thromboses élevés qui sont la première cause de mortalité chez les patients MPN. Des facteurs de risques de thrombose sont identifiés mais l'étude de la pathogénie est limitée par l'hétérogénéité des patients et les traitements prophylactiques. Notre objectif principal a été de déterminer l'effet de la mutation JAK2v617F, retrouvée fréquemment chez les patients MPN, sur l'hémostase et la thrombose. Dans des modèles murins mimant une PV, nous avons observés des dysfonctions complexes de l'hémostase non directement liés à l'expression de JAK2v6I7F. Cette étude nous a permis d'élaborer une stratégie pour étudier l'impact des traitements sur l'activation plaquettaire et endothéliale, sur une cohorte de patients MPN. Nos résultats préliminaires suggèrent que l'interféron alpha a un impact sur l'hémostase. Ces résultats, intégrés à l'ensemble de données récentes, ouvrent de nouvelles perspectives sur le mécanisme des thromboses.


  • Résumé

    Myeloproliferative neoplasms (MPN) Ph-negative are clonai disorders of hematopoietic stem cells characterized by the predominant proliferation of the erythrocyte lineage in PV and of the megakaryocyte lineage in ET. In primary myelofibrosis the bone marrow is invaded by collagen leading to pancytopenia. Thrombosis episodes are frequent in MPN and represent the major cause of morbidity and mortality. Some risks factors have been identified but the pathophysiology is difficult to establish due to the heterogeneity of MPN patients. The aim of this work was to determine the effect of a mutation frequently found in MPN (JAK2v617F) on hemostasis and thrombosis. In mice models of PV, we evidenced complex and opposite hemostasis defects that were not directly linked to the expression of the mutation. This study allowed us to develop a strategy to conduct a clinical study to analyze the impact of treatments on piatelet and endothelial activation in a cohort of MPN patients. Our preliminary data suggest that alpha-interferon may impact hemostasis in MPN patients. These resuits and other recent data open new perspectives on mechanisms leading to thrombosis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 p.)
  • Annexes : 509 Réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 178
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.