Rôle de l'inflammation sur la rhéologie des cellules présentatrices d'antigène : perspectives pour l'activation du lymphocyte T

par Nathalie Bufi

Thèse de doctorat en Matière condensée et Interfaces

Sous la direction de Atef Asnacios.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    This study thus took advantage of the emerging field of cell biomechanics, for the understanding of T lymphocyte mechanosensitivity during its activation. We first measured the mechanical properties of antigen presenting cells, and their modification upon inflammatory treatments. We discovered that the presenting cells rigidity span over a very wide range, and that it can be affected by inflammatory conditions. The evolution of rigidity upon inflammation was independent of the evolution of maturation molecules at the cell surface. We therefore identified rigidity as a new marker of inflammation. Following these results, we conducted experiments in order to decipher the underlying molecular mechanisms to these varying rigidities. We observed that while the composition of each cell type in cytoskeleton proteins is very variable, it remains stable throughout inflammatory treatments. This suggests that the differentiation in a myeloid type implies deep structural modifications, which are likely to be coupled to functional changes. Last, we developed a protocol for the fabrication of soft gels of controlled rigidity. We then used these gels for T lymphocyte activation on substrates of varying rigidity, and the preliminary results of these experiments are presented. Overall, by providing the rigidity range to which T lymphocyte is exposed during the interaction with myeloid antigen presenting cells, this study establishes a solid basis for further investigation of T lymphocyte mechanosensitivity.

  • Titre traduit

    Role of inflammation on antigen presenting cells rheology : perspectives for T lymphocyte activation


  • Résumé

    Cette étude met à profit les connaissances de la biomécanique cellulaire pour l'étude de la mécano-sensibilité du lymphocyte T durant l'activation. Nous avons montré que les cellules présentatrices d'antigène, qui interagissent avec le lymphocyte T, ont des rigidités différentes, qui évoluent après traitements inflammatoires, et cela indépendamment de l'évolution des marqueurs de présentation antigénique que l'on trouve à leur surface. La rigidité apparait donc comme un nouveau marqueur d'inflammation. Nous avons ensuite tenté de déchiffrer les mécanismes moléculaires sous-jacents aux différences de rigidité observées. Si les concentrations en protéines du cytosquelette varient d'un type cellulaire à l'autre, leur composition respective reste stable lors des traitements inflammatoires, ce qui indique que la différentiation en type cellulaire myéloïde implique des changements structurels profonds, qui sont probablement en lien avec leurs fonctions cellulaires. Enfin, nous avons mis au point un protocole pour la fabrication d'hydrogels de rigidité contrôlée, fonctionnalisés pour l'activation des lymphocytes T, et nous présentons des résultats préliminaires sur Les résultats préliminaires de l'influence de la rigidité du substrat sur l'activation du lymphocyte T sont présentés. Dans l'ensemble, en fournissant la gamme physiologique de rigidité à laquelle le lymphocyte T est soumis lors de son interaction avec les cellules présentatrices, cette étude constitue une base solide pour l'investigation de la mécano-sensibilité du lymphocyte T.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 p.)
  • Annexes : 242 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.