Study of Natural killer cell responses induced by the HIV-1 vaccine candidate, MVAHIV

par Uriel Yojanan Moreno Nieves

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Daniel Scott-Algara.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Natural Killer (NK)-cell functions and repertoire have been associated with protection from HIV acquisition and disease progression. The capacity of viral vaccine vectors to stimulate NK cells to control infection has not been addressed. We therefore tested the ability of the HIV vaccine candidate MVAHIV and S100A9 proteins to stimulate the anti-HIV activity of NK cells. We developed an in vitro co-culture system allowing the priming of NK cells by autologous DCs infected by MVAHIV. Using this system, we observed that MVAWT-primed NK cells more efficiently control HIV infection compared to MVAWT-primed NK cells, that the enhanced antiviral activity is HIV-specific, and that NKG2D, NKp46 and membrane-bound IL-15 are implicated in the priming of NK cells. Previously we demonstrated that CD85j+ NK cells naturally control HIV infection in autologous DCs and that S100A9 proteins are ligands of CD85j. Here, we found that stimulation of NK cells by S100A9 tetramers enhances the control of HIV infection in CD4+ T cells, and that the anti-HIV activity induced by S100A9 tetramers is preserved during the priming of NK cells by MVAHIV. Overall, we observed that MVAHIV-primed NK cells efficiently and specifically control HIV infection. As S100A9 tetramers stimulate the anti-HIV activity of NK cells alone or in combination with a vaccine-candidate, we suggest that they might be considered as adjuvants to enhance the control of HIV infection by NK cells.


  • Résumé

    Les fonctions et le répertoire des cellules tueuses naturelles (NK) ont été associés à la protection de l'acquisitior du VIH et à la progression de la maladie. La capacité des vecteurs vaccinaux à stimuler les cellules NK pour contrôler l'infection virale n'a pas été étudiée. Nous avons donc testé la capacité du candidat-vaccin MVAVIH et des protéines S100A9 à stimuler l'activité anti-VIHdes cellules NK. Nous avons développé un système de co-culture in vitro permettant l'amorçage des cellules NK par des cellules dendritiques (DCs) autologues infectées par MVAval. Nous avons observé que les cellules NK amorcées par MVAVIHcontrôlent plus efficacement l'infection VIH par rapport aux cellules NK amorcées par MVAWT, que l'activité antivirale est spécifique pour le VIH, et que NKp46, NKG2D et l'lL-15 membranaire sont impliquées dans l'amorçage de cellules NK. Auparavant, nous avons démontré que les cellules NK CD85j± contrôlent l'infection VIH dans des DCs autologues et que les protéines S100A9 sont des ligands de CD85j. Ici, nous avons montré'que la stimulation des cellules NK par les tétramères S100A9 augmente le contrôle de l'infection VIH dans des cellules T CD4+, que l'activité anti-VIII induite par les tétramères S100A9 est préservée pendant l'amorçage des cellules NK par MVAvlli. Dans l'ensemble, nous avons observé que les cellules NK amorcées par MVAviii contrôlent efficacement et de manière spécifique l'infection VIH. Puisque les tétramères S100A9 stimulent l'activité anti-VIH des cellules NK seuls ou en combinaison avec un candidat-vaccin, nous suggérons qu'ils pourraient être considérés comme adjuvants pour augmenter le contrôle de l'infection VIH par les cellules NK.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([215] f.)
  • Annexes : 319 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.