Baryon acoustic oscillations in the large scale structures of the universe as seen by the Sloan Digital Sky Survey

par Julian Ernesto Bautista

Thèse de doctorat en [Champs, particules, matières]

Sous la direction de Nicolas Busca.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    This thesis describes the measurement of the baryon acoustic oscillations using Lyman-alpha forests and galaxies and its cosmological interprétation. From 2011 to 2014, the Sloan Digital Sky Survey III telescope observed spectra of — 1. 3 million galaxies and ∽ 150 000 quasars in the context of the Baryon Oscillation Spectroscopic Survey (BOSS). This project aimed the most accurate BAO measurement in the large scale distribution of matter. We describe the data analysis, the cosmological interprétation and tests using mock data. We present a new method to generate mock data, that was used to study systematic effects potentially affecting our measurement. No evidence for a systematic bias comming from these tests could be found. Using data available in 2014, the BAO peak is measured at 3% precision in the radial direction and 5% in the transverse direction, at z = 2. 34. We compare our results with previous measurements, in particular those from the Planck satellite, and we find an agreement at 1. 8ơ level.


  • Résumé

    Ce manuscrit décrit la mesure des oscillations acoustiques des baryons (BAO) en utilisant des forêts Lyman-alpha et des galaxies, et son interprétation cosmologique. Entre 2011 et 2014, le télescope du Sloan Digital Sky Survey III a observé le spectre de plus de 1,3 millions de galaxies et plus de 150 000 quasars lointains dans le cadre du projet Baryon Oscillation Spectroscopic Survey (BOSS), en visant la mesure la plus précise des BAO dans la distribution de matière à grande échelle. Nous décrivons l'analyse des donnés, l'interprétation cosmologique et des tests avec des données simulées. Nous présentons une nouvelle méthode pour générer des données simulées, utilisées pour étudier des effets systématiques qui pourraient affecter la mesure. Aucun de ces effets ne change significativement nos résultats. Avec les données disponibles en 2014, le pic BAO est mesuré avec une précision de 3% dans la direction radiale et 5% dans la direction transverse à = 2,34. Nous comparons nos résultats avec des mesures précédentes, en particulier celles du satellite Planck, et nous trouvons un accord au niveau de 1,8ơ.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([176] p.)
  • Annexes : 139 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 132
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.