Validation de modèles précliniques de transformation de Syndrome Myélodysplasique en Leucémie Aiguë Myéloide et application à l'étude de nouvelles thérapies

par Laura Guerenne

Thèse de doctorat en Hématologie et oncologie

Sous la direction de Christine Chomienne-Thomas.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Myelodysplastic syndromes (MDS) are a heterogeneous group of clonai hematopoietic stem tell diseases characterized by dysplasia in the myeloid lineage. 40% of MDS patients evolve to an acute myeloid leukemia (AML). The study of animal models provides an opportunity to better understand the myeloid leukemogenesis. It is also the starting point for the development of nevi therapies to better treat patients with MDS and AML post a SMD. We conducted a large-scale genomic screening by DNA chip to obtain the gene expression profile of two transgenic mouse models of MDS and AML post MDS. These profiles were compared with the gene expression profile of patients in order to highlight their relevance to the study of MDS and AML post SMD. These analyses showed similarities between expression profiles of patient and mouse models and have shown alterations in expression of genes involved in cellular functions described as yet little involved in the development of the disease. We also assessed the efficacy of a DNA nonspecific vaccine, the pVAX14, and a molecule which inhibite proteins BH3 domain. ABT-737 has an effect on anti-apoptotic BCL-2 proteins family. In a mouse model of transplantable LAP and transgenic mouse model of high-risk MDS, vaccinatior with pVAX14 increase mice survival and activate the immune response as it was already shown in the LAP mouse model with a specific vaccine expressing PML-RAR alpha antigen. These results suggest a use "generic" pVAX14 to treat other types of cancer or haematological malignancies. ABT-737 improves the survival in the transgenic mouse model of high-risk MDS and target leukemia initiating cells and primitive progenitor cells, by regulating the tell cycle, differentiation, and apoptosis.


  • Résumé

    Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont un groupe hétérogène de maladies clonales de la cellule souche hématopoïétique caractérisé par une dysplasie de la lignée myéloïde. Ces syndromes évoluent dans environ 40% des cas en leucémie aiguë myéloïde (LAM). L'étude des modèles animaux représente une opportunité de mieux comprendre la leucémogénèse myéloïde. C'est aussi le point de départ du développement de nouvelles thérapies afin de mieux traiter les patients atteints d'un SMD et d'une LAM post SMD. Nous avons réalisé un criblage génomique à grande échelle par puce à ADN afin d'obtenir le profil d'expression génique de deux modèles transgéniques de SMD et LAM post SMD. Ces profils ont été comparés avec le profil d'expression génique de patients afin de mettre en évidence leur pertinence pour l'étude des SMD et LAM post SMD de l'homme. Cette analyse a montré des similarités entre les profils d'expression des modèles et des patients et mis en avant des altérations de l'expression de gènes impliqués dans des fonctions cellulaires encore peu décrites comme impliquées dans le développement de la maladie. Nous avons également évalué l'efficacité d'un vaccin à ADN non spécifique, le pVAX14, et d'une molécule inhibitrice des protéines à domaine BH3 dont les protéines anti-apoptotiques de la famille BCL-2, l'ABT-737, dans différents modèles animaux. Dans un modèle murin transplantable de LAP et le modèle murin transgénique de SMD de haut risque, la vaccination par pVAX14 entraîne une prolongation de la survie ainsi qu'une activation de la réponse immunitaire humorale et cellulaire similaire à ce qui a déjà été observé dans le modèle murin LAP avec un vaccin spécifique exprimant un antigène du gènes de fusion PML-RARot. Ces résultats suggèrent une utilisation « générique » du pVAX14 dans d'autres types de cancers ou hémopathies malignes. L'ABT-737 quand à lui, améliore la survie dans le modèle murin transgénique de SMD de haut risque en ciblant les cellules initiatrices de la leucémie et les cellules progénitrices primitives, en régulant le cycle cellulaire, la différenciation et l'apoptose

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (451 f.)
  • Annexes : 397 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.