Rôle de la croissance ante et post natale dans le développement des maladies métaboliques : cohorte CASyMIR

par Ivana Milovanovic

Thèse de doctorat en [Santé publique: épidémiologie et sciences de l'information biomédicale]

Sous la direction de Corinne Alberti.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Nous savons aujourd'hui que le petit poids de naissance est lié au développement à long terme de maladies complexes comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaire et le syndrome métabolique. Notre cohorte prospective d'enfants inclus pendant la vie foetale vise à établir les relations entre la croissance foetale, la croissance jusqu'à l'âge de 4 ans et l'installation des désordres métaboliques. Dans une étude comparative nichée dans la cohorte CASyMIR, nous n'avons sélectionné que les enfants avec des facteurs de risque familiaux. Par rapport aux enfants ayant un poids normal, ils étaient significativement plus légers à la naissance et tout au long du suivi. Aucune différence, dans aucun des paramètres métaboliques et hormonaux mesurés n'a été observée entre les deux groupes d'enfants tout au long du suivi. Donc, nous supposons que ce sont des enfants constitutionnellement petits qui sont et qui resteront parfaitement en bonne santé. Pour répondre à l'objectif général de la cohorte CASyMIR, nous avons étudié le profil de croissance foetale et staturo-pondérale, la composition corporelle et les profils métaboliques à l'âge de 4 ans en fonction du poids de naissance. Le but était d'évaluer la sécrétion d'insuline et la sensibilité à l'insuline afin de déterminer si des changements peuvent être détectés chez les sujets nés petits tôt dans la vie. Nous avons pu montrer une insuffisance de la sécrétion d'insuline chez des enfants nés petits en bas âge sans insulino-résistance. Les enfants nés petit! ont montré une croissance de rattrapage, mais cette croissance de rattrapage, précoce et modeste, semble être un phénomène physiologique et plutôt bénéfique que délétère.


  • Résumé

    Being born small for gestational age (SGA) is related to later development of complex diseases such as type 2 diabetes, cardiovascular disease and metabolic syndrome. Our prospective cohort of children enrolled during fetal life aimed to establish the relationship between fetal growth, growth until the age of 4 and installation of metabolic disorders. In a comparative study, nested in the cohort CASyMIR, we have selected only children with family risk factors. They were, compared to children with normal birth weight, significantly lighter at birth and ail along the follow-up. No differences in any of the measured metabolic and hormonal parameters were observed between the two groups ail along the study. So, we assume that these children are constitutionally small children who are and will remain perfectly healthy. To meet the overall objective of the cohort CASyMIR , we investigated the profile of fetal growtt¬and postnatal growth in height and weight , body composition and metabolic profiles until the age of 4 years according to the birth weight. The aim was to assess insulin secretion and insulin sensitivity in order to determine whether changes can be detected in SGA subjects early in life. We could show a deficiency of insulin secretion in children born SGA but without insulin resistance. Children born small showed early and modest catch-up growth, that seems to be a physiological phenomenon rather beneficial than harmful.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (91 p.)
  • Annexes : 170 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.