L' immunité des cellules souches adultes : le modèle des cellules souches/progéniteurs cardiaques humaines

par Laura Lauden

Thèse de doctorat en Hématologie et oncologie

Sous la direction de Dominique Charron et de Reem Al-Daccak.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les stratégies utilisant la transplantation allogénique de cellules souches/progéniteurs cardiaques (hCPC) de pour les cardiomyopathies sont parmi les plus explorées en médecine régénérative. Cependant, leurs interactions avec le système immunitaire restent à définir pour déterminer les risques et/ou les bénéfices d'une telle thérapie. Ainsi, l'objectif de ma thèse consiste à caractériser les interactions bidirectionnelles entre les hCPC et les deux bras, inné et adaptatif, du système immunitaire. Après une caractérisation précise de leur phénotype et de leurs capacités régénératrices, nous avons investigué dans un contexte allogénique le crosstalk entre les hCPC et les lymphocytes T adaptatifs d'une part et les cellules NK innées d'autre part. Nos travaux ont montré que les hCPC en contexte inflammatoire ou non, n'induisent pas de réponse T allogénique conventionnelle mais induisent l'expansion et l'activation de lymphocytes T régulateurs ainsi que la modulation de la réponse immune, orchestrés par l'expression de la molécule de costimulation PD-L1. Les hCPC possèdent aussi une faible susceptibilité à la lyse médiée par les cellules NK et sont protégées en conditions inflammatoires. Les hCPC peuvent également réduire l'activité des cellules NK envers une cible conventionnelle et modifient leur profil cytokinique vers un profil anti-inflammatoire. Collectivement, les hCPC en contexte allogénique sont hypo-immunogènes et leur crosstalk avec les deux bras de la réponse immune est probablement en faveur de la réparation cardiaque ouvrant ainsi la voie pour leur translation en clinique.

  • Titre traduit

    Immunogenetics of Oxidative Stress in Naspharyngeal carcinoma in Tunisia


  • Résumé

    Currently, stem cell therapy is a compelling choice for treating and repairing organ functioning. Over the excitement of benefit, a major hurdle was often overlooked, the immunogenicity. Strategies using stem cells transplantation for ischemic cardiomyopathy are among the most explored in regenerative medicine. The "perfect" stem cell remains elusive, but at present the use of allogeneic cardiac stem/progenitor cells (hCPC), is among the most expectative goals. My thesis objective is to characterize the bi-directional interactions between hCPC and both innate and adaptive arms of the immune system to determine the potential risk and/or benefits of such therapy. After a precise characterization of their phenotype and reparative capacity, we investigated the hCPC crosstalk with adaptive T cells and innate NK cells in allogeneic settings. We showed that hCPC, whether under inflammatory conditions or not, do not induce conventional allogeneic T cell response but expand and activate regulatory T cells that endows with PD-L1/PD-1 dependent immuno¬modulatory capacity. The hCPC also elicit modest NK cells cytotoxicity that is significantly blocked within inflammatory environment. In addition, hCPC dowmodulate NK cells activity towards conventional target cells, inhibit their proliferation and biase their cytokine secretion towards anti-inflammatory cytokines. Collectively, our data reveal that the hCPC in allogeneic context are hypo-immunogenic and their crosstalk with both arms of the immune system is probably in favor of cardiac repair. Advancing the basic knowledge of stem cells immunology, our studies may also pave the way for clinical translation of these hCPC.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([207] f.)
  • Annexes : 420 réf.

Où se trouve cette thèse ?