Les soins palliatifs en France : psychopathologie d'une voix de l'inaudible

par Benoist Fauville

Thèse de doctorat en Recherche en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Sophie de Mijolla-Mellor.


  • Résumé

    Dès sa création, le mouvement des soins palliatifs français s'est inspiré des initiatives anglaises plus particulièrement d'une fondatrice : Cicely Saunders. A partir d'un refus de certaines pratiques d'abandon des mourants ou de mésusage de médicaments pour provoquer la mort de façon active le mouvement a pu formaliser ses principes tels que l'approche globale, l'humanisme et l'écoute de la singularité, ceci avec l'aide de groupes d'horizons divers, tant laïcs, que religieux ou encore des citoyens concernés par ces questions hautement complexes de la fin de vie ou de maladies graves. Le défi central à venir se situe au niveau de la transmission et de l'intelligibilité du discours de la « philosophie palliative », qui peuvent se rigidifier. Ceci sans forcément le vouloir délibérément jusqu'à une doctrine en soutenant une certaine version d'un « bien mourir ». Cette rigidification peu être analysée comme un retour de la dimension de refus qui a constitué le mouvement à sa base. En effet, d'un rejet des dimensions de gestion purement administrative et statistique de l'humain ainsi que de certaines logiques hospitalières, le questionnement identitaire à venir, pour le mouvement, se situe dans sa transformation vers une opposition stricte de ces logiques ou vers une assimilation. Ces évolutions impliquent de s'intéresser de façon rigoureuse à ces dynamiques d'opposition, de transformation et d'assimilation, afin de mettre en lumière les enjeux invisibles de Ia voix du discours des soins palliatifs, au sein d'un contexte sociétal tourmenté et d'opinions instrumentalisées. Cette voix peut-elle se transformer d'un mouvement d'opposition vers un mouvement de proposition ?

  • Titre traduit

    Palliative cares in France : psychopathology of a voice from the inaudible


  • Résumé

    At the beginning, the French movement of palliative care was inspired by English initiatives especially one of the founder : Cicely Saunders. From a refusal of certain action, as neglecting the dyings or the misuse of drugs to cause death, the palliative movement formalize its principles such as the comprehensive approach, humanism and an attention to the singularity of the human being this action was motivated by various groups of horizons, laity, religious or citizens affected by these highly complex issues about end of life or serious diseases. The central challenge for the future the transmission and the intelligibility of the palliative philosophy's voice, which can be stiffened without the deliberately intending of supporting a version of a "good death". This can be analyzed a return of the prime refusal of the administrative and statistical management of the human beings. The identity problematic of the movement is about the transformation of the opposition of these logics, which must be analyzed to highlight the invisible issues of the movement's voice, in a complex societal status and manipulated public opinions. Could the movement's voice be transformed from an opposition to a truly action of proposition ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 p.)
  • Annexes : 195 réf. Notes bibliogr. Prologue. Epilogue

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2014) 122

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.