Psychopatologie et culture : le malade mental à l'épreuve des représentations culturelles

par Martha Ayala Garcia

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Michel Boccara.


  • Résumé

    Au croisement de deux disciplines : l'anthropologie et la psychanalyse, nous analysons les enjeux d'une condition nommée « maladie mentale » face aux diverses représentations culturelles. Nous y mettons une double intention : comprendre en quoi une inscription psychique est toujours compromise et rendre compte, en même temps, des logiques collectives qui permettent l'insertion plus ou moins importante du malade. Notre démarche est principalement motivée par une réflexion entamée à l'encontre de modes de prise en charge qui se révèlent symptomatiques d'un fonctionnement collectif où le sujet, tel qu'il est compris par la psychanalyse, est rarement sollicité. Cette hypothèse nous aidera à montrer que le soin n'est jamais qu'une simple affaire médicale. Nous proposons d'analyser les effets d'une clinique, dirons-nous, des cliniques qui vont à la rencontre de la dimension affective, propre à toute relation de soin. A partir de notre travail de terrain et en faisant travailler les propos de la clinique transculturelle, que nous interprétons comme un mouvement de reconnaissance de l'autre, nous allons mener une discussion où le regard anthropologique, qui vise des espaces culturels concrets, croisera l'espace propre des objets psychanalytiques. Tout notre travail sera de montrer que le constat freudien d'un lien indénouable entre psychisme et culture est plus que jamais d'actualité.


  • Résumé

    Between two disciplines: anthropology and psychoanalysis, we will analyze a condition known as "mental illness" towards different cultural representations. We put in a double intention: first, in trying to understand why a psychic inscription is always compromised and second, in analyzing the collective logics which allow a more or less important insertion of the sick person. Our approach is mainly motivated by conception illness in which the subject, such as it is understood in psychoanalysis, is rarely requested. This hypothesis will help us show that care giving is never just a medical affair. We suggest analyzing the effects of a clinic view that takes into account the affective dimension involved in every care relationship. Taking into account our fieldwork research as well as the proposai of cross-cultural theory, we will engage a discussion where an anthropological view, which aims concrete cultural spaces, will cross the psychoanalytical view. Our effort lies in trying to show that Sigmund Freud's discovery which shows the unbreakable bond between psyche and culture is more relevant than ever.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (320 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 305-320

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2014) 105

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.