Etude sur le phallocentrisme chez Jacques Lacan entre les années 1950 et 1963

par Maria Fernanda Loaiza Mejia

Thèse de doctorat en Recherche en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Patrick Guyomard.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    La thèse a comme objectif l'analyse de la confrontation entre le concept du phallus et l'objet a chez Jacques Lacan. Ce dernier censé mettre en cause la théorie lacanienne des année cinquante centrée sur le registre du symbolique. La théorie du symbolique rendre impossible de d'envisager une sexualité et puis un destin du féminin hors du champ du masculin. Le concept du phallus viendrait à représenter et à cautionner le modèle masculin comme modèle sexuel unique chez la psychanalyse. C'est à dire que la psychanalyse n'a pas échappé aux modèle sociale patriarcal. Je me suis appuyé sur le débat au moment du vote du PACS pour montrer comment le modèle psychanalytique de la différence de sexes suppose hétérosexualité comme modèle unique et surtout le masculin comme référence principale. L'introduction de l'objet a, en introduisant le registre du réel, mets en cause ce modèle hétéro-phallogocentré.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 f.)
  • Annexes : 87 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 101

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.