La politique chinoise des minzu (minorités) en question : intégration et cohésion sociales par l'école entre prescriptions institutionnelles et expérience des acteurs dans la préfecture des Yi de Liangshan au Sichuan (Chine)

par Lijuan Wang

Thèse de doctorat en Migrations et relations interethniques

Sous la direction de Claude Carpentier.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le développement rapide de l'économie chinoise a eu de réelles percussions dans tous les domaines de la société chinoise. Avec ce changement de contexte national, les sociologues chinois spécialisés dans le domaine de l'ethnicité commencent, depuis cette dernière décennie, à s'interroger sur la pertinence de la politique des minzu, notamment dans le redressement des inégalités sociales par des mesures de discrimination positive à critère ethnique qui reposent sur une essentialisation des groupes ethniques (minzu) historiquement construits par la politique impulsée par Mao. En même temps, la question de la cohésion sociale devient également le centre des préoccupations en raison d'un éventuel impact de cette politique de caractère essentialiste sur dans la conscience identitaire des individus appartenant à des groupes faisant objet des traitements spéciaux. Comment rassembler les citoyens chinois "casés" dans 56 groupes minzu pour atteindre une meilleure cohésion sociale après les avoir différenciés? En nous inscrivant dans cette question, nous nous penchons sur les Yi de la Préfecture de Liangshan afin d'apporter un éclairage de plus sur ce sujet important Ainsi, nous avons mené des enquêtes sous forme de questionnaire et d'entretien auprès des acteurs Han et Yi (lycéens, enseignants, parents d'élèves) qui sont complété par de nombreuses données statistiques. Ces données nous permettent d'évaluer le degré d'inégalité existant sur le plan socioéconomique et sur celui de l'éducation scolaire entre la minorité Yi et la majorité Han ainsi qu'à l'intérieur même d'un minzu, qu'il soit Han ou Yi, dans cette Préfecture. Elles nous permettent également de comprendre les causes de cette inégalité ainsi que de mesurer les dispositifs mis en place dans la lutte pour la combattre. En outre, nous nous sommes penchée sur la cohésion sociale entre les minzu à travers l'examen du "curriculum formel" (manuel scolaire d'histoire) et sur la compréhension de cette assignation identitaire par des élèves Han/Yi. Ainsi, à travers l'analyse de la perception des marqueurs identitaires plus intimes tels que la Fête des Torches qui s'inscrit au "creuset" de l'identité Yi, l'amitié et le mariage interethnique, nous appréhendons, même très partiellement, l'intensité des relations interethniques entre Han et Yi dans la Préfecture de Liangshan. Tout au long de cette thèse, nous nous sommes attachés à évaluer l'effet de contexte lié à la mixité sociale et ethnique, ce qui nous a permis PCC sur l'homogénéisation des groups minzu.


  • Résumé

    The rapid development of the Chinese economy had real shocks in all the domains of the Chinese society. With this change of national context, the Chinese sociologists specialized in the field of the ethnicity, from last decade, began to consider the aptness of the minzu (group ethnic) policy. Attention was put notably in the recovery of the social inequality by measures of affirmative action based on ethnic criterion, which consists in the essentialisation of the ethnic groups (minzu), historically built by the policy impulsed by Mao. At the same time, the question of the social cohesion also becomes a concern, for the reason that this policy of essentialist nature could have an impact on the identical consciousness of individuals. How to reassemble the Chinese citizens "accommodated" in 56 groups minzu to reach a better social cohesion after having them differentiated? By enrolling in this issue, we focus on the Yi minzu of Liangshan Prefecture in order to bring some lights on this important subject. In doing this, we led investigations in the form of questionnaire and of interview with Han and Yi (pupils, teachers, parents), which are completed by numerous statistical data. These data allow us to estimate the degree of inequality existing in social economy and in school education between the minority Yi and the majority Han, as well as inside one minzu, whether it is Han or Yi, in this Prefecture. These data also allow us to include the causes of this inequality, and to evaluate measures put in place to tackle it. Besides, we studied the social cohesion between minzu through the exam of the «formal curriculum " (textbook of history) and of the understanding about this assignment of identity by Han / Yi pupils. Then, through the analysis of the perception of more intimate identical markers such as the torch festival (symbol of the identity Yi), the friendship and the interethnic marfiage, we dread, even very partially, the intensity of the interethnic relations between Han and Yi in the Liangshan Prefecture. Throughout this thesis, we attempted to estimate the effect of context by referring to the social and ethnie coeducation, which allowed us to distance ourselves from the essentialist approach of the CCP on the homogenization of minzu groups.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par L'Harmattan à Paris

L'école chinoise et l'"action affirmative" envers ses minorités : entre égalité et reconnaissance


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par L'Harmattan à Paris

L'école chinoise et l'"action affirmative" envers ses minorités : entre égalité et reconnaissance

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (525 p.)
  • Annexes : 142 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2014/PA07/0077
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'école chinoise et l'"action affirmative" envers ses minorités : entre égalité et reconnaissance
  • Dans la collection : Racisme et eugénisme
  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • ISBN : 978-2-343-14040-7
  • Annexes : Bibliogr. p.229-239. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'école chinoise et l'"action affirmative" envers ses minorités : entre égalité et reconnaissance
  • Dans la collection : Racisme et eugénisme
  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • ISBN : 978-2-343-14040-7
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.