Les politiques locales d'immigration : un redéploiement des frontières de l'état

par Mélanie Pauvros

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Étienne Tassin.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Au carrefour de la sociologie des acteurs territoriaux, de l'analyse des politiques locales vis-à-vis des étrangers et de la philosophie de l'action politique, cette recherche explore les pratiques des élus et des agents des collectivités locales vis-à-vis des étrangers dans un contexte de nationalisation et d'européanisation de la politique d'immigration. Son objectif est de déterminer l'impact de cette tentative d'harmonisation des critères d'acceptation et d'exclusion des étrangers par l'Etat, là où l'Union européenne vient dessiner une des frontières de l'espace Schengen : dans le Nord-Pas de Calais. A l'heure où la souveraineté de l'Etat est observée dans sa remise en cause par des institutions supranationales et des mouvements de mondialisation, elle montre comment cette évolution laisse place davantage à une apparition de nouveaux acteurs locaux dans la définition de cette politique. En s'appuyant sur une enquête sociologique menée durant trois ans et demi auprès de six collectivités de cette même région, elle révèle l'apparition de politiques locales d'immigration bousculant les frontières étatiques. L'action politique réapparaît en plein coeur de la chaine biopolitique instaurée par l'Etat.

  • Titre traduit

    Local immigration policies : a redeployment of state boundaries


  • Résumé

    This research explores local government officials' practices regarding foreigners in a context of nationalization and Europeanization of immigration policy. It is at once a sociological analysis of local actors, an analysis of local immigration public policies and a philosophical study of political action. Its goal is to evaluate the impact of the State's attempt to harmonize criteria according to which foreigners are to be excluded or accepted on French soil, specifically in the Nord-Pas de Calais region, where the European Schengen area ends. At a time when the State's sovereignty is questioned by supra-national institutions and movements, this study shows how this global evolution creates policy space for new local actors, who take an increasing part in the definition of national immigration policy. Based on a sociological survey conducted during three and a half years in six communities in the Nord-Pas de Calais, it sheds the light on the emergence of local immigration policies and practices that question sovereign boundaries. Political action thus reappears at the heart of the biopolitical chain established by the State.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 p.)
  • Annexes : 192 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 072

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2014/PA07/0072
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.