Axiomatisation de la physique à partir de l'idée de potentiel au cours du XIXème siècle : étude d'une lignée de Lagrange à Duhem

par Cyril Verdet

Thèse de doctorat en Epistémologie - Histoire des sciences

Sous la direction de Michel Blay.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    La notion de potentiel, avant d'être une notion physique, est d'abord une appellation utilisée par des physiciens du 19e siècle pour désigner des objets mathématiques en relation avec des grandeurs physiques. La première occurrence est la fonction potentielle créée par Lagrange. La quantité qu'elle exprime trouve par la suite une expression qui lui est proche, utilisée dans la physique de l'énergie : l'énergie potentielle, ainsi nommée par Rankine. Enfin, la dernière occurrence de la notion de potentiel est développée par Duhem comme aboutissement de la thermodynamique en tant que science universelle : le potentiel thermodynamique. Pour chacune de ces trois étapes, ce travail de recherche entreprend de rendre compte du processus historique, puis d'une analyse de la notion concernée et de sa place dans la physique du moment, enfin du changement de perspective qu'elle opère dans le contenu métaphysique des sciences physiques. En effet, ce travail souhaite rendre compte de ce que la notion de potentiel n'est en réalité que la marque de la nature essentiellement mathématique de la physique, et qu'en vertu de cette essence, les connaissances et les techniques mathématiques se développant, le contenu métaphysique des sciences physiques est bouleversé. En faisant naturellement primer l'ordre logique sur l'ordre ontologique, le développement de la notion de potentiel renvoie les hypothèses inintelligibles au langage mathématique vers les extrémités de la construction axiomatique. Les illusions de causalité, de conservation et de finalité, pensées respectivement à travers l'impénétrable, l'insécable et l'affinité, viennent se réfugier dans l'idée de potentiel

  • Titre traduit

    Axiomatization of physics from the idea of potential during the nineteenth century : study of a Lagrange lineage Duhem


  • Résumé

    The notion of potential, before being a physical concept, is primarily a term used by physicists during the 19th century to describe mathematical objects in relation to physical quantities. The first occurrence of the concept of potential is the potential function created by Lagrange. The amount that is expressed has later an expression close to it, used in the physics of energy that grows in the middle of the century: the potential energy, so named by Rankine. The last occurrence of the concept of potential is developed by Duhem as the culmination of thermodynamics as an universal science : the thermodynamic potential. For each of these three stages in this notion, this research begins to realize the historical process at first, then an analysis of the concept in question and its place in the physics of time, and finally the changing perspectives opened, most of the time implicitly, in the metaphysical content of the physics. Indeed, this work is to give a notion of what the potential is really the mark of the essentially mathematical nature of modem physics, and by virtue of this essence, dice when that mathematical knowledge and technics are developed, the metaphysical content of the physical sciences is upset. By naturally take precedence logical order on the ontological order, the development of the concept of potential returns assumptions, unintelligible for mathematical language, to the ends of the axiomatic structure suggested by the mathematical requirements. The illusions of causality, conservation and finality, thoughts respectively through the impenetrable, the indivisible and affinity, take refuge in the idea of potential.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par CNRS éditions à Paris

La physique du potentiel : étude d'une lignée de Lagrange à Duhem


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (388 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 333-339

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 070

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par CNRS éditions à Paris

Informations

  • Sous le titre : La physique du potentiel : étude d'une lignée de Lagrange à Duhem
  • Dans la collection : CNRS éditions [alpha] , 2266-260X
  • Détails : 1 volume (374 p.)
  • ISBN : 978-2-271-12264-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [357]-363. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.