Conditions historiques et symboliques du métissage au Chili

par Felipe Abé Montt

Thèse de doctorat en Psychopathologie et Psychanalyse

Sous la direction de Monique David-Ménard.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Comme le reste du continent latino-américain, le Chili s'est constitué historiquement autour de la question du métissage. Caractérisée par la confrontation de deux mondes inconnus l'un à l'autre, la rencontre avec un « autre radical » représente un défi considérable pour concevoir les nouvelles identités. Les données historiques au Chili montrent d'ailleurs que les outils d'intégration sociale et les systèmes symboliques de reconnaissance disponibles s'avèrent rapidement inopérants et que le métissage est passé sous silence. La plupart des spécialistes chiliens affirment que l'illégitimité et le métissage sont des concepts équivalents. Cependant, bien que la corrélation entre les deux soit élevée, ils ne sont pas synonymes. Un reste ethnique non symbolisé qui nous renvoie alors à la difficulté de penser des systèmes symboliques distincts. Dans quelle mesure la psychanalyse nous permet-elle d'éclairer cette question ? Nous prenons L'homme Moïse et la religion monothéiste de Freud comme modèle de réflexion. Lorsqu'on considère Moïse comme un étranger, son exploit consiste, non à faire passer le monothéisme à un autre peuple, mais à trouver une solution sur le plan des identités collectives. Si pour Freud l'individuel et le collectif trouvent un point d'identité à travers le meurtre du père, pour Lacan ce sera à travers la théorie du symbolique. Or cette identité structurale nous empêche de voir que l'altérité et l'origine sont plurielles. Si nous considérons l'existence de différents systèmes symboliques, le rapport à l'autre ne se borne pas à celui de l'autre sexe, la question de l'altérité se trouvant complexifiée. La figure du métis nous amène à repenser cette question.


  • Résumé

    As the rest of the Latin America continent, Chili built its history around the question of mestizo. Defined by the confrontation of two unknown worlds, the encounter with `another radical' represents a considerable challenge to understand the new identities. Historical data shows that in Chili, social integration tools and available symbolic systems of recognition quickly prove to be ineffective and that mestizaje is left unmentioned. Most of the Chilean specialists assure illegitimacy and mestizaje are equivalent concepts. However, even though the relationship between the two of them is very important, they are not synonyms. A non-symbolic ethnic remainder reminds us of the difficulty to conceive distinct symbolic systems. To what extent can psychoanalysis help shed light on this question? We take Freud's Moses and Monotheism as a model to reflect upon. If we consider Moses as a stranger, his achievement entails, not in spreading monotheism to other populations, but in finding a solution in terms of collective identities. If for Freud the individual and the collective find a point of identity through the killing of the father, Lacan reinforces this point with his theory of the symbolic. Yet this structural identity prevents us from seeing that both the otherness and the origin are plural. As soon as we consider the existence of different symbolic systems, the relationship to the other does not find its limits in the connection to the other sex and the question of otherness gets more complex. The notion of mestizo leads us to reconsider the question.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(387 p.)
  • Annexes : 185 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 059

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.