Une étude psychopathologique de la haine de masses : les origines mythiques de la violence policière au Brésil

par Renato Sarieddine Araujo

Thèse de doctorat en [Médecine scientifique, psychopathologie et psychanalyse]

Sous la direction de Denis Duclos.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    We verify the source of the facts investigated using Henri Hubert's and Marcel Mauss' texts, which highlight their studies on criminology practice and sacrifice. The anthropologists' perspectives on these points are compared to those of sigmund freud. We have studied the signifying chain of the word "favela", in its relation to the brazilian state. This approach brings us to portuguese sebastianism and the old testament, as sources for brazilian working-class culture. On the other hand, research on brazilian identity as a state indicates an inquisitorial culture. We use jacques lacan's analysis of christianity and verify the relevance of our hypothesis using historical facts — deeply inspired by freudian research on the origins of the jewish religion and that of Denis Duclos on the origins of anti-semitism demonstrating that brazilian police-related violence is the result of a feeling of guilt originating from the christianization of europe and which has been transmitted across the centuries.


  • Résumé

    Nous vérifions la nature des faits que nous investiguons auprès des textes de Henri Hubert et Marcel Mauss en soulignant ses études sur la pratique pénale et le sacrifice. La position des anthropologues sur ces points sont comparées à celle de Sigmund Freud. Nous avons suivi la chaine signifiante du mot favela dans le contexte de son rapport à l'état brésilien. Cette recherche nous mené au mouvement sebastianiste portugais et a la culture de l'ancien testament comme une des sources de la culture populaire brésilienne. Alors que la recherche des repères identitaires de l'état brésilien indique une culture inquisitoire. Nous reprenons l'analyse de jacques Lacan du christianisme et vérifions par des faits historiques la pertinence de notre hypothèse - profondément inspirée de la recherche freudienne sur l'origine de la religion juive, ainsi que celle de Denis Duclos sur l'origine de l'antisémitisme -, a savoir que la violence policière au brésil découle d'une culpabilité établie a partir de la christianisation de l'Europe et transmise à travers les siècles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 p.)
  • Annexes : 109 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 050

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.