Nouvelles tendances de l'urbanisation au Sichuan et à Chongqing : agglomérations urbaines et périmètres administratifs des villes

par Hui Cao

Thèse de doctorat en Géographie [des pays émergents et en développement]

Sous la direction de François Moriconi-Ebrard.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Mesurer et comparer la population urbaine dans différents pays, dont la Chine, est un problème récurrent lié au fait que les agences statistiques nationales des pays peuvent utiliser différentes définitions des termes « populations urbaines ». Dans cette thèse, nous utilisons la base de données e-Geopolis pour découvrir, entre 2000 et 2010, les nouvelles tendances de l'urbanisation au Sichuan et à Chongqing, les deux divisions shengji situées dans le sud-ouest de la Chine. Notre analyse démontre que l'estimation statistique de la population urbaine réalisée par e-Geopolis est très différente des statistiques de la population urbaine réalisées par le National Bureau of Statistics, agence statistique Chinoise officielle. Cette comparaison laisse à penser que les statistiques officielles peuvent être trompeuses et donner une image inexacte de la réalité de l'urbanisation en Chine. Par exemple, selon les statistiques e-Geopolis de la population urbaine de Chongqing Zhixiashi et Sichuan Sheng, nous trouvons que l'indice de la primauté à shengji est plus élevé. Cette situation peut s'expliquer par la concentration du capital dans une économie de main-d'oeuvre où les économies d'agglomérations peuvent réduire les coûts de production. Cependant, il n'est pas possible de retrouver les mêmes modèles, lorsque nous utilisons les statistiques officielles de population urbaine fournies par le National Bureau of Statistics. Nous considérons nos résultats comme la première étape d'une utilisation de e-Geopolis pour comprendre les modèles d'urbanisation en Chine. Nous pensons que l'ensemble des statistiques e-Geopolis de la population urbaine en Chine devrait être très utile aux chercheurs et aux décideurs afin de mieux mesurer l'urbanisation chinoise et de comparer les expériences d'urbanisation de la Chine avec celles d'autres pays.

  • Titre traduit

    = New trends of urbanization in Sichuan and Chongqing : urban agglomerations and administrative boundaries of cities


  • Résumé

    Measuring and comparing urban population in different countries, including China, have been a well-known problem because the national statistical agencies of different countries may use different definitions of "urban populations. " In this thesis, we use the e-Geopolis urban population statistics to uncover new trends of urbanization in Sichuan and Chongqing, two shengji divisions situated in the southwestern part of China, between 2000 and 2010. Our analysis shows that the urban population statistics estimated by e-Geopolis are very different from those reported by the National Bureau of Statistics, the official statistical agency of China. This comparison suggests that the official statistics can be misleading and can portrait an inaccurate picture of the actual extent of urbanization in China. For example, based on the e-Geopolis urban population statistics for Chongqing Zhixiashi and Sichuan Sheng, we find that the primacy index at shengji is higher. This situation can be explained by the concentration of capital in a labor-intensive economy where economies of agglomerations can reduce the costs of production. However, we cannot see the same patterns when we use the official urban population statistics provided by the National Bureau of Statistics. We view our results as the first step of using e-Geopolis to understand the urbanization patterns of China. When the complete set of e-Geopolis urban population statistics of China is available, it should be very useful for researchers and policy makers to better measure China's urbanization and also compare the urbanization experiences of China and other countries in the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XI-245 p.)
  • Annexes : 90 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 044

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.