La durée vocalique tchèque : comparaison des systèmes vocaliques tchèque et français

par Kater̆ina Vychopn̆ová

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de Philippe Martin et de Marie Dohalská-Zichová.

Soutenue en 2014

à Paris 7 en cotutelle avec l'Univerzita Karlova (Prague) .


  • Résumé

    La présente thèse porte sur la durée vocalique en français et en tchèque et s'inscrit parmi des travaux contrastifs franco-tchèques. La première partie de cette étude, conçue à des fins pédagogiques, présente la comparaison des principales caractéristiques phonétiques et phonologiques des langues en question, la typologie des langues du point de vue de la durée vocalique et son évolution à travers l'histoire de ces deux langues. La deuxième partie, expérimentale, offre la description et des résultats des expériences portant sur la prise en compte de la durée des voyelles tchèques par les apprenants francophones du tchèque ; et l'influence des consonnes subséquentes, l'effet de l'accent final et initial ainsi que du type de syllabe, sur la durée des voyelles françaises dans la production des locuteurs francophones natifs et des apprenants tchécophones. Ces résultats démontrent que les habitudes articulatoires des locuteurs provenant de leur langue maternelle influent considérablement sur leur production en langue étrangère. La troisième partie montre les résultats des observations critiques des manuels de FLE et TLE. Ils témoignent de l'emploi insuffisant, et dans la majorité des cas, non-systématique, de la phonétique, et la quasi non-existence des activités d'entraînement à la durée vocalique de ces deux langues. Ainsi, quelques suggestions concernant son enseignement/apprentissage en tchèque et en français langues étrangères y sont présentées.


  • Résumé

    The thesis, one of the French-Czech contrastive studies, deals with the issue of vowel length in Czech and French language. The first part of the thesis, which was intentionally written for a potential pedagogic use, introduces the comparison of the main phonetic and phonological characteristics of both languages, their typology considering vowels length and its development through the history of these languages. The second part, experimental, brings the description and results of several attempts which observe whether the French native speakers learning Czech respect the length of Czech vowels, further the influence of following consonants, final and initial stress and also the type of a syllable on the length of French vowels, both in the production of French native speakers and Czech native speakers learning French. The results prove that articulatory habits which both groups of speakers use in their mother tongue have a significant influence on the production of the acquired language. In the third part, the results of French and Czech language teaching files analysis are presented which show not only a very low occurrence of the activities for vowel length practice in both languages, but also little space available for phonetics in the textbooks of the foreign languages. There are also suggestions and proposais for mastering and practising of the studied issue in Czech and French language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (291 p.)
  • Annexes : 291 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.