Ecriture de soi, construction de soi : l'écriture et sa relation à l'inconscient

par Dominique Ménard

Thèse de doctorat en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Rosa Caron.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    La littérature et la psychanalyse entretiennent des liens aussi inéluctables qu'énigmatiques. Freud le premier s'est attaché à montrer ce qui, de l'entreprise d'écriture, pouvait permettre de comprendre les faits psychanalytiques, d'en comprendre les mécanismes et de les illustrer. Il a tiré de nombreux enseignements des pratiques artistiques, particulièrement des oeuvres littéraires et, après lui, le recours aux oeuvres d'art a permis de repérer des enjeux difficiles voire impossibles à repérer dans le seul champ de la clinique. De leur côté, les écrivains se sont emparés des concepts et des méthodes psychanalytiques pour nourrir leur perpétuelle quête d'une plus grande connaissance de soi quand il ne s'agissait pas, pour eux, de faire de l'écriture une arme contre la mort. Ce travail interroge ce qui motive un individu à passer à l'acte d'écrire, d'où procède ce désir et comment, par quels procédés il le met en oeuvre. Si l'écriture peut, à l'occasion organiser le discours analytique, celui-ci a incontestablement bouleversé les codes artistiques, et ce, dans le domaine littéraire en particulier. L'écriture, en mobilisant les processus inconscients et grâce aux résonances qu'elle laisse se déployer permet, par des voies qui lui sont propres, d'aller aux sources de l'inconscient. C'est dans l'élaboration de formes nouvelles que ceux qui nous intéressent sont parvenus à façonner, à cerner, ce qui, de leur identité faisait défaut à leur propre compréhension et à leur appréhension du réel.

  • Titre traduit

    Self writing, self building : writing and its relationship to unconscious


  • Résumé

    Literature and psychoanalysis hold together links so inevitable as enigmatic writers. Freud was the first to show and illustrate how the writing process could make understand the psychoanalytic facts and their mechanisms He learned a lot from artistic practices, particularly in literature; and after him, the use of literature allowed the identification of issues in the clinical field, which were likely to be then transferred to the medical practice. From their side, the writers have taken the psychoanalytic concepts and approaches to enrich and feed their perpetual quest for an always-greater self-knowledge. Most have even used writing as a weapon against death. It seemed interesting to us to test some artworks in terms of analytical thinking. Therefore the following essay asks the question on what motivates an individual to get involved in writing, where does the desire, often a matter of survival, come from, and how does he proceed to achieve that. If writing can occasionally organize the analytic discourse, it is undeniable that it has profoundly affected the artistic codes, and in particular in the field of literature. Writing process, through mobilization of unconscious processes and resonances it leaves, enables, by way of its own, to go to the sources of the unconscious. It is in the development of new forms of interest that the studied writers were able to shape, identify which of their identity aspects was lacking in their own understanding of reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 f.)
  • Annexes : 173 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2014) 019

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.