Prémédication avant l'intubation néonatale

par Xavier Durrmeyer

Thèse de doctorat en Epidémiologie clinique

Sous la direction de Ricardo Carbajal.

Soutenue le 12-09-2014

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Santé publique : épidémiologie et sciences de l'information biomédicale (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche épidémiologies et biostatistique Sorbonne Paris Cité (laboratoire) .

Le jury était composé de Gilles Cambonie, Thierry Debillon, Delphine Mitanchez, Bertrand Guidet, Christos Chouaid.


  • Résumé

    L'administration préalable à l'intubation d'une anesthésie/sédation ou prémédication est recommandée depuis longtemps chez le nouveau-né. Néanmoins, il n'existe pas de consensus sur ses modalités précises et les pratiques dans ce domaine sont extrêmement hétérogènes. Les objectifs de cette thèse étaient de :Décrire les pratiques de prémédication avant l'intubation des nouveau-nés observées au lit du patient, dans des services de réanimation néonatale ou pédiatrique en région parisienne (étude EPIPPAIN)Explorer les déterminants éventuels de l'administration ou non d'une prémédicationRapporter l'expérience d'un service de réanimation néonatale (CHI Créteil) sur la mise en place d'un changement de pratique de prémédication avant intubationDans l'étude EPIPPAIN, 56% des intubations étaient précédées d'une prémédication spécifique pour le geste. Aucun facteur lié à l'enfant ou au service n'a été identifié comme significativement associé à l'utilisation ou non d'une prémédication. L'association atropine-sufentanil-atracurium a permis, dans une population de très grands prématurés (âge gestationnel < 32 SA), un taux de succès de 74% de la première tentative d'intubation, dans de bonnes conditions. Les désaturations et l'élévation prolongée de la PCO2 transcutanée étaient fréquentes.Il existe une marge de progression importante concernant la fréquence et la qualité des prémédications utilisées avant intubation néonatale dans les services français. Une démarche d'amélioration des pratiques est faisable. Cependant d'autres travaux sont nécessaires afin d'affiner la balance bénéfice/risque pour les nouveau-nés et de mettre en place, à grande échelle, de bonnes pratiques.

  • Titre traduit

    Premedication for neonatal intubation


  • Résumé

    Premedication prior to neonatal intubation has been recommended for a long time. However no consensus exists to date for a standardised premedication regimen. Practices are consequently extremely heterogeneous. The objectives of the present thesis were to: Describe actual premedication practices at patients’ bedside in neonatal and pediatric ICUs located in the Paris area (EPIPPAIN study). Explore potential risk factors associated with the use or non-use of a specific premedication prior to neonatal intubation. Report a single unit (CHI Créteil) experience with the implementation of a new premedication protocol In the EPIPPAIN study 56% of intubations were preceded by a specific premedication. No patient or centre’s characteristic was identified as significantly associated with the use or non-use of a specific premedication. The association atropine-sufentanil-atracurium in a population of very premature infants (born before 32 weeks of gestational age) resulted in a 74% rate of successful first intubation attempt with good conditions. Desaturations and persistent elevated transcutaneous PCO2 were frequent There is a potential for large improvement in the frequency and nature of premedication use for neonatal intubations in French NICUs. A quality improvement process is feasible. However, more research and actions are needed in order to refine the risk/benefit ratio of available regimens for neonates and to implement good practices at a large scale.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.