Synthèse de triènes conjugués : approche synthétique de la wortmannilactone c et d'analogues

par Damien Brandt

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Véronique Bellosta et de Janine Cossy.

Soutenue le 05-11-2014

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Chimie moléculaire de Paris Centre (Paris) , en partenariat avec ESPCI ParisTech (laboratoire) .

Le jury était composé de Véronique Bellosta, Emmanuelle Schulz, Bruno Figadere, Anne Lise Dhimane-Poquet, Jean-François Betzer.


  • Résumé

    Le sujet principal de cette thèse est l'approche synthétique d'une macrolactone naturelle : la wortmannilactone C. Comme la wortmannilactone C possède deux motifs triéniques conjugués, nous nous sommes particulièrement intéressés à la préparation de ces motifs et une méthode a été mise au point pour former des triénols conjugués à l'aide d'un couplage de type Heck entre des iodures diéniques conjugués et des alcools allyliques non protégés. Cette méthode s'est révélée être régiosélective, chimiosélective et compatible avec une large variété d'alcools allyliques. Les conditions de couplage que nous avons mises au point pour former le motif triénol se sont révélées inefficaces pour coupler les fragments complexes devant permettre d'accéder à la wortmannilactone C. De nombreuses autres conditions de couplage ont alors été testées et parmi celles-ci des conditions de type Liebeskind ont permis d'assembler les fragments en formant le triénol conjugué désiré. Cependant la macrolactone obtenue s'est révélée être un diastéréoisomère de la wortmannilactone C, qui a été synthétisé en 23 étapes en considérant la séquence linéaire la plus longue.

  • Titre traduit

    Synthesis of conjugated trienes : synthetic approach toward wortmannilactone c and analogs


  • Résumé

    The principal subject of this thesis is the synthetic approach to a natural macrolactone: wortmannilactone C. As wortmannilactone C possesses two conjugated trienic moieties, we were particularly interested in the preparation of these moieties and a method was developed to obtain conjugated trienols from conjugated iododienes and allylic alcohols under Heck-type coupling conditions. This method proved to be regioselective, stereoselective and compatible with a large variety of allylic alcohols. The coupling conditions that were developed for the formation of the trienol moiety, revealed to be ineffective to couple the complex fragments to access wortmannilactone C. Numerous other coupling conditions were tested and among them the Liebeskind conditions allowed the coupling of the fragments to access the desired conjugated trienol. However, the obtained macrolactone revealed to be a diastereomer of wortmannilactone C which was synthetized in 23 steps for the longest linear sequence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?