L'application d'algorithmes de décision et l'utilisation de tests rapides permettent-elles d'optimiser le dépistage et la prévention de l'hépatite B ?

par Julie Bottero

Thèse de doctorat en Epidémiologie clinique

Sous la direction de Karine Lacombe.

Le jury était composé de Pierre Marie Girard, Jean-Claude Desenclos, Françoise Roudot-Thoraval, Daniel Dhumeaux, Laurence Serfaty.


  • Résumé

    En France, plus de la moitié des personnes infectées par le VHB ignore leur statut. Le programme " Optiscreen B " visait à évaluer l'intérêt des algorithmes de décision et des tests rapides pour optimiser le dépistage et la prévention de l'hépatite B. Les principaux résultats étaient : La mise en évidence d'occasions manquées de dépistage, principalement liées à une sous-estimation du risque d'exposition lié au pays de naissance.L'application des recommandations de dépistage du CDC pourrait largement diminuer la part des personnes infectées ignorant leur statut mais au prix de très nombreux dépistages.16% des personnes dépistées ont une indication à un traitement antiviral dans les mois suivant le dépistage.100% des personnes ayant des AcHBc isolés avaient une charge virale indétectable.Les TROD AgHBs ont une sensibilité comprise entre 90.5 et 96.5% et une spécificité supérieure à 99%.Le test AcHBs QuickProfileTM a une très bonne spécificité (97.8%) mais une faible sensibilité (58.3%).L'utilité en pratique des TROD VHB pour améliorer la prise en charge des personnes dépistées n'a pas été établie en population générale non ciblée, ceci en partie du fait d'une faible prévalence d'infection et de la sensibilité insuffisante des TROD AcHBs.L'utilisation de TROD AgHBs couplés aux TROD VIH et VHC semble fortement améliorer la cascade de dépistage des personnes migrantes en situation de précarité sociale, à fort risque viral.Les pratiques vaccinales post-dépistage apparaissent extrêmement faibles et le plus souvent liées à l'inertie globale du système.Suite à ce travail, l'analyse médico-économique des différentes stratégies de dépistage est à réaliser.

  • Titre traduit

    Testing recommendations and rapid tests are-they tools to optimize screening and prevention of hepatitis B?


  • Résumé

    In France, more than half of those infected with HBV are unaware of their status. The Optiscreen B program aimed to evaluate the interest of testing recommendations and rapid tests (RT) and in optimizing screening, linkage-to-care, and prevention of hepatitis B. The main results were : Identification of missed opportunities for screening, mainly caused by underestimating country of birth as an important risk factor. Implementing screening recommendations from the CDC could significantly reduce the proportion of infected individuals unaware of their status, but with the disadvantage of many tests. 16% of persons testing HBsAg-positive after screening have an indication for antiviral treatment. 100% with isolated anti-HBcAb had undetectable HBV viral load. HBsAg RTs have sensitivities between 90.5 and 96.5% and specificities greater than 99%. The anti-HBsAb QuickProfileTM has very good specificity (97.8%) but low sensitivity (58.3%). The effectiveness of HBV RT in improving linkage-to-care was not established among persons eligible for HBV-screening. This was due in part to low infection prevalence and insufficient sensitivity of the anti-HBsAb RT. Nevertheless, combined use of HBsAg, HIV, and HCV RT seems to greatly improve the cascade of care among migrants in socially precarious situations and at high-risk of infection. HBV-vaccination after HBV screening does not occur often, mainly because of insufficient physician-patient motivation. Increased vaccination coverage might be achieved by emphasizing its need at the organizational level. Following this work, cost-benefit analysis of different screening strategies is greatly needed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.