Compiling for a multithreaded dataflow architecture : algorithms, tools, and experience

par Feng Li

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Albert Henri Cohen.

Le jury était composé de Fabrice Rastello, Alain Greiner, Renaud Sirdey, Antonin Pop.

  • Titre traduit

    Compilation pour une architecture multi-thread à flot de données : algorithmes, outils et retour d'expérience


  • Résumé

    Quelque-soit le multiprocesseur et son architecture, la facilité de leur programmation demeure une difficulté majeure. Une croyance bien installée est que l’exploitation correcte et efficace du parallélisme dans une application est une question pour les concepteurs d’outils de développement logiciel. Selon cette vision, nous avons besoin de techniques de compilation plus sophistiqués pour partitionner une application en threads simultanés. Mais de nombreux experts revendiquent que l'architecture joue un rôle tout aussi important: il faut opérer un changement fondamental dans l'architecture de processeurs avant que l’on puisse espérer des progrès importants au niveau de leur programmabilité. Notre approche favorise la convergence de ces points de vue. La convergence entre le calcul parallèle “en flot de données” avec l'architecture de von Neumann est porteuse de nombreuses promesses. En particulier en termes de tolérance à la latence, en termes d’exploitation d'un haut degré de parallélisme, le tout pour un très faible coût de changement de contexte entre threads. Les architectures à flot de données multithread exigent un haut degré de parallélisme pour tolérer la latence. D'autre part, le partitionnement d’un programme en un grand nombre de threads à grain fin est une source d'erreurs commune pour les développeurs. Pour reconcilier ces faits, nous nous efforçons de faire progresser l'état de l'art dans le partitionnement automatique de threads, conjointement avec le support du langage de programmation pour l’exploitation de parallélisme à plus gros grain, tout en préservant un concurrence déterministe. Cette thèse présente un algorithme général de partitionnement de threads, pour transformer du code séquentiel en un programme exprimant du parallélisme en flot de données. Notre algorithme fonctionne sur le Program Dependence Graph (PDG) et la forme en assignation unique statique (Static Single Assignment, SSA), pour extraire du parallélisme de tâche, pipeline, et de données, en présence de flot de contrôle arbitraire. Nous avons conçu une nouvelle représentation intermédiaire pour faciliter la génération de code, et son exécution parallèle en flot de données. Nous avons également mis en œuvre ces algorithmes dans un prototype fondé sur GCC, et contribué au développement d’une plateforme de simulation permettant d’explorer la parallélisation en flot de données à grande échelle. Ces extensions et l'architecture simulée permettent l'exploration de modèles innovants de mémoire pour le parallélisme en flot de données. Ces outils et modèles ont également été évalués sur des applications réalistes.


  • Résumé

    Across the wide range of multiprocessor architectures, all seem to share one common problem: they are hard to program. It is a general belief that parallelism is a software problem, and that perhaps we need more sophisticated compilation techniques to partition the application into concurrent threads. Many experts also make the point that the underlining architecture plays an equally important architecture before one may expect significant progress in the programmability of multiprocessors. Our approach favors a convergence of these viewpoints. The convergence of dataflow and von Neumann architecture promises latency tolerance, the exploitation of a high degree of parallelism, and light thread switching cost. Multithreaded dataflow architectures require a high degree of parallelism to tolerate latency. On the other hand, it is error-prone for programmers to partition the program into large number of fine grain threads. To reconcile these facts, we aim to advance the state of the art in automatic thread partitioning, in combination with programming language support for coarse-grain, functionally deterministic concurrency. This thesis presents a general thread partitioning algorithm for transforming sequential code into a parallel data-flow program targeting a multithreaded dataflow architecture. Our algorithm operates on the program dependence graph and on the static single assignment form, extracting task, pipeline, and data parallelism from arbitrary control flow, and coarsening its granularity using a generalized form of typed fusion. We design a new intermediate representation to ease code generation for an explicit token match dataflow execution model. We also implement a GCC-based prototype. We also evaluate coarse-grain dataflow extensions of OpenMP in the context of a large-scale 1024-core, simulated multithreaded dataflow architecture. These extension and simulated architecture allow the exploration of innovative memory models for dataflow computing. We evaluate these tools and models on realistic applications.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.